ACCUSATION DE VIOL : JE CONDAMNE LES ATTAQUES CONTRE DANGELO NEARD ET JE DENONCE CE NOUVEAU LABORATOIRE DE FEMMES SANS SCRUPULE QUI FABRIQUE DES ACCUSATIONS DE VIOL

C’est un phénomene nouveau en Haiti. Je viens juste de découvrir un nouveau laboratoire de femmes (des femmes surtout) qui fabrique des accusations de viol. Elles ont des fonds disponibles en dollars US, et ces fonds sont destinés à financer de faux témoignages de viol.

Autant, il existe des gangs de criminels qui tuent et qui sont payés pour faire leurs crimes. Autant , il existe des auteurs intellectuels de ces crimes, des bailleurs financiers de ces crimes. Il y a bel et bien donc , chez nous, comme dans d’autres pays d’ailleurs, un financement du crime et une économie du crime , que nos chercheurs ne savent peut être pas encore apprécier.

Autant, il existe ” enfin ” dans notre pays, de nos jours, un laboratoire de femmes qui font leurs listes de personnalités à avilir. Et qui disposent , tenez-vous bien, d”argent á gogo, pour faire fonctionner l’entreprise de destructions humaines.
Franchement…
C’est que cette nouvelle génération ne manque pas d’imaginations pour détruire et s’enrichir…

Ainsi, ces personnalités ciblées par ces femmes , se réveilleront , un jour ou l’autre , à l’instar de Dangelo Neard, pour apprendre qu’ils ont été des violeurs . Donc, violeurs sans le savoir … reprenant ici la formule de Molière au 17e siecle , qui dans l’une de ses pièces, nous inventa ce personnage extraordinaire qui faisait de la prose sans le savoir…

Violeur sans le savoir…dis-je…

On aura beau vous convaincre que vous n’avez rien violé, que vous finirez par vous accuser vous-même de viol.
Tant votre dossier de viol est bien monté par ces dames qui ne manquent ni titre, ni qualité, ni diplôme universitaire.

Donc, autant, on établit dans ce pays des listes de personnes à abattre pour semer la terreur, alimenter l’insecurité, créer toutes sortes d’instabilites politiques et économiques pour faire croire que ce pays est foutu, que tout est noir, ceci, tout en amassant, par ci par lá, l’argent de nos propres ténèbres.
Autant, une nouvelle usine á accuser de viol vient de naitre.
Chapo mesdames…chapo.
Je vous informe dejá que votre avenir est devant vous.

En effet, depuis quelque temps, je constate que mon ami, Dangelo Neard, journaliste, animateur, et actuel directeur general de la Bibliotheque nationale dHaiti,(BNH) est sujet à de graves accusations de viol portées contre lui, par un certain secteur que je prends ici la précaution de ne pas identifier. Espérant que la DCPJ, direction centrale de la police judiciaire, intervienne très vite pour démanteler ce gang de faussaires qui se croient adroits. Mais, qui ne le sont en rien, car, ils ne voient même pas venir la peine qu’ils méritent.

Selon ce secteur , les actes de viol reprochés à Dangelo Néard remonteraient à plusieurs années.
J’ai pris tout mon temps pour communiquer avec Dangelo Neard , d’abord, parce que je suis son ami, puis, je suis son ministre de tutelle.
J’avais besoin personnellement de comprendre tout ce qui se cache derrière ce scandale qui croit avilir monsieur Neard, mais qui en definitive , n’avilira que ces délinquantes et ces scélérats.

La DCPJ , la PNH, et la Justice qui en ont assez de toutes ces violences dans notre société, devront malheureusement se saisir, tout de suite, hic et nunc, ici et maintenant, de cette nouvelle situation criminelle qui consiste par ce nouveau laboratoire d’accusations de viol, possédant de l’argent pour accuser de viol et finançant des jeunes filles et des femmes en difficultés financières pour qu’elles disent qu’elles ont été violées par X ou par Y…

Mon cher Dangelo, j’ai découvert le pot aux roses. Dormez en paix, mon ami et collègue.
A moins que votre conscience vous oriente vers toute autre chose…

Sachez, en passant, que je relis ces temps-ci,
” Le Neveu de Rameau ” de Diderot, mon modèle en philosophie, tout en continuant à fouiner chez Zola, et que parallèlement, cher Dangelo, je garde le cap sur la trace de ces dames..
Vous avez désormais mon support public, plein et entier, pas pour violer, comme elles le font croire, mais, plutôt, aimer de tout votre coeur, pour continuer á croire au bonheur, et surtout, pour être libre de dénoncer tout ce qui bouge ou qui bouge mal.
Ayons ces dames à l’oeil surtout.
C’est leur argent qui m’intéresse, pas leur venin.

Pradel Henriquez
12 septembre 2020

Facebook Comments
Total
5
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :