SOCIÉTÉ

Accusé de viol sur mineur, Amel Lafleur interviendra à un séminaire sur l’éducation sexuelle des enfants 

accusé de viol sur mineur, amel lafleur interviendra à un séminaire sur l'éducation sexuelle des enfants

La nouvelle fait fureur sur les réseaux sociaux : le pasteur Amel Lafleur, conseiller en éducation sexuelle pour enfants ! 

Accusé d’avoir violé une mineure il y a quelques années, le pasteur Amel Lafleur revient sur la pente avec une intervention sur « comment faire l’éducation sexuelle des enfants ». Un sujet qu’il aura à débattre en juillet prochain. 

L’annonce a été faite par “MDM MatenmBeni” suite à la mise en circulation d’une affiche où l’on voit une photo de “l’homme de Dieu” tiré à quatre épingles et armé d’un microphone. 

Plusieurs internautes, particulièrement des facebookeurs, ont hué une telle initiative en dépit de la réputation qui précède le pasteur Amel. Et les faits remontent à 2017. 

Amel Lafleur et un de ses acolytes, l’évêque Michaël Jean Lissaint, sont cités dans une affaire de détournement, de séquestration et d’agression sexuelle sur une mineure qu’ils affirment avoir été possédée par des démons. 

Adolescente alors, elle est placée chez le berger de l’Eglise de Dieu indépendant de la porte étroite qui l’a violée plusieurs fois, selon ses témoignages.  

Advertisements

« Se Amel ki pran vijinite m », avait lâché publiquement la victime, avançant avoir été détenu et agressé sexuellement contre sa volonté durant 3 ans. Aussi, elle a été emmenée par Amel Lafleur chez un autre complice – Michaël Jean Lissaint. 

Elle a subi les mêmes traitements dégoûtants pendant 7 mois et a été forcé à avoir des rapports sexuels trois fois avec l’évêque durant cette période. 

L’affaire avait éclaté telle une bombe dans les couloirs de la justice haïtienne sur l’instruction du juge Jeudilien Fanfan mais a fini par s’atténuer à petit feu au fil du temps. Amel avait même tenté d’acheter le silence de la famille de la concernée avec une somme de 250 000 gourdes, a-t-on appris.  

Les deux religieux jusqu’à aujourd’hui nient en bloc les accusations de la victime qui est à présent majeure et avocate de profession. Elle entend trouver justice coûte que coûte malgré tout.  

Quant au pasteur Amel Lafleur, il continue de prêcher la bonne nouvelle sous le regard complice des autorités judiciaires ne pouvant [voulant] poursuivre le dossier. Et aujourd’hui, grâce à elles, un pasteur passe de violeur présumé à conseiller conjugal voulant faire l’éducation sexuelle de mineurs.es. 

Facebook Comments

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.