Claude Joseph salue le courage du commissaire Dorfeuille pour de l’arrestation de Badio

Mackendy Filderice
ParMackendy Filderice- Rédacteur
claude joseph salue le courage du commissaire dorfeuille pour de l'arrestation de badio

Dans une histoire inattendue et audacieuse, le Commissaire divisionnaire Ernst Dorfeuille est aujourd’hui au centre de l’attention, suscitant à la fois admiration et interrogation. Son dernier fait d’armes est l’arrestation de Joseph Félix Badio, principal suspect dans l’assassinat de l’ancien président haïtien Jovenel Moïse et ami personnel du Premier ministre de l’époque, Ariel Henry. Cet acte courageux a suscité une réaction du Dr Claude Joseph, ancien Premier ministre et personnalité politique de premier plan en Haïti.

M. Dorfeuille a agi hors des sentiers battus, en arrêtant Badio sans l’approbation du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN). Ce geste audacieux a été salué par Claude Joseph dans un post sur les réseaux sociaux, où il a exprimé son soutien au commissaire.

« Pour avoir eu le courage d’arrêter le puissant Badio, M. Dorfeuille mérite tout notre soutien. L’arrestation de Badio est la seule opération policière relative à l’assassinat du président Moïse réalisée depuis mon départ de la primature », a déclaré M. Joseph.

Ce commentaire de l’ancien locataire de la Primature est lourd de sens politique, car il souligne le fait que, depuis son départ de la Primature, aucune arrestation liée à l’assassinat du Président Moïse n’a été effectuée par la police nationale. Il attribue cette situation non pas à un manque de courage de la part de la police, mais plutôt à la complicité présumée des membres du CSPN, dont la plupart sont soupçonnés d’être impliqués dans l’assassinat.

Joseph a ajouté que l’opération qui a conduit à l’arrestation de Joseph Félix Badio n’aurait probablement jamais eu lieu si certains hauts responsables de la police avaient été informés. Cette déclaration met en lumière les enjeux politiques complexes qui sous-tendent l’arrestation et suggère de profondes divisions au sein de la police haïtienne.

L’ancien Premier ministre a également souligné la bravoure du petit groupe de policiers qui ont pris le risque d’arrêter Badio, le qualifiant « d’ami personnel de M. Ariel Henry ». Cette mention met en évidence les liens personnels et politiques qui entourent l’affaire, soulevant encore plus de questions sur les dynamiques en jeu.

L’arrestation de Joseph Félix Badio par le Commissaire Ernst Dorfeuille a jeté une lumière crue sur la complexité du paysage politique et sécuritaire haïtien. La bravoure de Dorfeuille, saluée par Claude Joseph, laisse entrevoir des tensions profondes au sein de la police nationale et des enjeux politiques majeurs qui continueront de retenir l’attention de l’opinion publique et des observateurs.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Par Mackendy Filderice Rédacteur
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.