EVENT

CRICASTRO met le cap vers la 3ème édition du Festival Rezistans  

CRICASTRO (Cercle de Réflexion et d’Intervention Castristes Organisées), met le cap vers la troisième édition du “Festival Rezistans”, le grand événement culturel pour la promotion des productions artistiques et littéraires engagées, qui aura lieu du 24 au 30 janvier 2022 dont le rappeur D-fi est l’invité d’honneur. 

CRICASTRO met le cap vers la 3ème édition du Festival Rezistans  

Le Cercle de Réflexion et d’intervention Castristes Organisées, CRICASTRO a mis le cap vers la 3ème édition de son festival biennal baptisé « Festival Rezistans » sous le thème « Se nan batay pèp jwenn libète », qui promeut les différentes œuvres artistiques et littéraires marquées par un discours ancré dans l’engagement politique. Cette édition annonce ses couleurs en désignant le rappeur D-Fi comme invité d’honneur. 

CRICASTRO met le cap vers la 3ème édition du Festival Rezistans  

La première édition de ce festival a eu lieu en 2017 et la deuxième en 2019, soit deux ans plus tard. Le comité promet qu’après cette troisième édition, le festival deviendra annuel plutôt biennal, un moyen d’écourter la date de réalisation de ce grand évènement culturel, engagé, l’un des rares manifestation culturelle qui met en avant la production engagée. « Cette 3ème édition portera les revendications des plus faibles et prendra en compte l’état actuel de la réalité quotidienne de la population » a déclaré Jean Gardy CLERVIL dit Rebèl Pakamò, directeur artistique dudit festival, lors d’une interview accordée à la rédaction. 

Advertisements

CRICASTRO est une organisation progressiste inspirée des idéologies du leader Cubain, Fidel Castro, initiée en 2017 dans les locaux de la faculté de droit (FDSE) de Port-au-Prince de l’Université d’État d’Haïti (UEH), elle valse entre la politique et la culture, « Politique, dans une certaine mesure. Parce qu’on pose les problèmes de justice sociale » a précisé Jean Gardy CLERVIL, ancien étudiant à l’université d’État qui a trouvé sa voix dans le rap. 

Ce festival sera l’occasion pour l’invité d’honneur, D-Fi Nation, jeune rappeur conscient, engagé par son rap porteur d’un discours révoltant, de continuer la revendication populaire qu’il prône dans ses textes. Le “ Powèt Revòlte” comme il se surnomme, garde l’image d’un rappeur très respecté pour son style et son choix de priorité la cause sociale dans l’échiquier du rap kreyòl. 

Le cercle d’intervention et de réflexion Castristes organisées est constitué d’un secrétariat qui mène ses objectifs dont « l’égalité sociale » est le principal. Dirigée par ce secrétariat dont Luis Bernard Henry est l’un des constitutifs, auteur du roman « La petite fille bleue » qui a remporté le prestigieux Prix Henri Deschamps 2021. 

« Nous proposons un modèle social, nous nous engageons dans toutes les luttes de transformation radicale. » a précisé Jean Gardy CLERVIL pour ensuite rappeler l’objectif du festival qui selon lui est un moyen de perpétuer les revendications sociales. 

Notons aussi que les évènements sont prévus dans plusieurs facultés de l’université d’État d’Haïti et des coins artistiques, Faculté de droit et des sciences économiques (FDSE), École Normale Supérieur (ENS), Institut d’Études et de Recherches Africaines (IERAH) notamment « Sant kiltirèl Àn Mari Morise » , «jaden sanba» , Coins du chef, Alvarez bar resto, pour ne citer que ceux-là. 

Facebook Comments