Croix-des-Bouquets est sous tension suite à la mort de plusieurs bandits 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
Photo : PNH
Écoutez cet article

La commune de Croix-des-Bouquets est en ébullition depuis le mercredi 03 août suite à la mort de plusieurs membres actifs du gang “400 mawozo”, dont  “Kòlèg” l’un des bras droits de Wilson Joseph alias “Lanmò San Jou”. 

Frustrés, les « mawozo » ont incendié hier un véhicule et fait résonner des rafales de cartouches dans les parages de la Plaine du Cul-de-sac, particulièrement à Michaud et Guedon, a-t-on appris. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

La sonnette d’alarme a été tirée par des résidents de la zone, appelant la Police Nationale d’Haïti (PNH) à mener une intervention d’envergure afin de mettre ses criminels hors d’état de nuire. 

En rappel, les bandits de la commune de Croix-des-Bouquets, à présent, ne cessent d’élargir leur mauvaise réputation partout sous la protection de l’auto-proclamé « Baron de la Plaine » “Lanmò San Jou”. Ces derniers se lancent dans une véritable guerre contre les forces de la Police Nationale d’Haïti (PNH), et des victimes sont recensées dans les deux camps. 

En effet, ces criminels notoires ont déjà tués au moins 5 policiers dans leur fief à Croix-des-Bouquets, le dernier recensé : l’Inspecteur Réginald Laleau a été tué puis décapité par le gang “400 mawozo”  à Meyer, alors qu’il assistait un culte du dimanche le 24 juillet dernier.  

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.