Le BSA met fin aux pourparlers avec le gouvernement d’Ariel Henry et ses alliés 

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
Photo : Clin d'oeil Info
Écoutez cet article

Dans la capitale haïtienne les résidents ne peuvent pas se déplacer librement sans craindre d’être victime. La plupart des citoyens craignent de marcher dans les rues. Les commerçants, les professionnels de tous les domaines, les écoliers et les étudiants semblent être pris pour cible par les gangs qui exigent des sommes importantes de leurs proches pour leur libération. 

Selon certains, ce qui inquiète le plus, ce sont les liens qui existent entre certains gangs et les autorités gouvernementales, ce qui se manifeste dans l’impunité dont jouissent les membres des gangs armés dans le pays. Les hors-la-loi contrôlent certaines zones de la capitale haïtienne (les zones de non droit).  

- Advertisement -
Ad imageAd image

De ce fait, Le Bureau de suivi de l’accord de Montana lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 2 août 2022, a annoncé la fin des dialogues entre le Premier ministre Ariel Henry et ses alliés. Selon les membres du BSA le neurochirurgien et ses alliés sont incapables de de trouver une solution afin de résoudre les problèmes auxquels le pays est confronté. 

Jacques Ted Saint-Dic, l’un des membres du Bureau de suivi de l’Accord (BSA), lors de cette conférence de presse a affirmé que le Chef du gouvernement Ariel Henry et ses alliés ne manifestent aucune volonté pour résoudre ou pour trouver un consensus pouvant sortir le pays de cette crise multidimensionnelle, qui s’installe dans le pays depuis des années et qui s’empire sur le gouvernement d’Ariel Henry. 

” Le Bureau Suivi de l’accord de Montana opte toujours pour un exécutif bicéphale, et l’organisation d’une Conférence nationale”, a fait savoir Jacques Ted Saint-Dic, soulignant que le BSA continue de prôner un large consensus en vue de trouver une solution durable à cette crise multiforme et de sortir le pays ainsi que la population Haïtienne dans cette mauvaise passe. 

Pour sa part, l’ingénieur Ernst Mathurin, demande à tous les secteurs du pays de prendre conscience de l’exigence de trouver rapidement une solution à la crise, par ailleurs, il déplore le soutien de la communauté internationale au gouvernement actuel, malgré la dégradation du pays sur les plans politique, sociale, économique entre autres.  

À noter que les tenants de l’accord de Montana prônent un pouvoir bicéphale cependant la Primature ne veut pas négocier sur la gouvernance du pays. D’un autre côté il y’a l’accord du 11 septembre formé des anciens membres de l’opposition entre autres, qui demande que le neurochirurgien  reste comme le seul Chef du pays c’est-à-dire comme Premier ministre pour diriger la transition et organiser les élections dans le pays, contrairement à Montana qui veut le rétablissement des trois pouvoirs de l’État avec un exécutif bicéphale pour assurer les élections au moment de la transition.

Facebook Comments

Partagez cet article
Mackendy Filderice
Posté par Mackendy Filderice
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.