L’insécurité pousse l’ENARTS à fermer ses portes 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
Photo : Website Enarts
Écoutez cet article

La manifestation en toute liberté des gangs armés continue d’affecter pleinement le bon déroulement de certaines activités dans zone métropolitaine de Port-au-Prince, jusqu’à pousser certaines institutions publiques ou privées à fermer leurs portes par précaution. 

L’Ecole Nationale des Arts (ENARTS) a pris la décision, dans une note datée du 29 juillet 2022, de fermer ses portes suite à la détérioration du climat sécuritaire dans la capitale haïtienne et particulièrement au bas de la ville. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Une amélioration de la situation n’étant pas constatée, le conseil de Direction du dit établissement s’est trouvé dans l’obligation de suspendre de façon provisoire ses cours en présentiel afin de protéger ses étudiants, le corps professoral ainsi que le petit personnel. 

Toutefois l’ENARTS informe dans une note portant la signature du conseil de Direction que  « dans l’attente que d’autres dispositions soient prises, les cours en ligne se poursuivront comme à l’accoutumée. »  

Rappelons qu’une telle décision avait déjà été prise par la Faculté des Sciences (FDS) la semaine dernière pour protéger ses occupants de la même cause. Elle a dû fermer ses portes tout comme plusieurs autres institutions, commerces ou entreprises affectés quotidiennement par l’insécurité actuelle. 

Facebook Comments

TAGGED: ,
Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.