D’avril à juin les cas de kidnapping ont explosé en Haïti, alerte le CARDH  

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
AFP
Écoutez cet article

Le Centre d’Analyse et Recherche en Droit de l’Homme (CARDH) a tiré la sonnette d’alarme face à la détérioration de la situation socio-sécuritaire d’Haïti, particulièrement avec la multiplication des cas de kidnapping dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, entre autres.  

Le CARDH informe que durant ces 3 derniers mois, 326 cas d’enlèvements ont été enregistrés. Entre avril et juin 2022, le nouveau rapport de l’organisme n’est pas plus rassurant que les précédents. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Dans ses révélations, ledit centre détaille que 53 cas de kidnapping ont été signalés en avril contre 118 pour le mois de mai, soit une augmentation de 117%, et 155 pour le mois de juin, respectivement une hausse de 192% et de 31%. 

Selon le Centre d’Analyse et de Recherche en Droit de l’Homme, les cas d’enlèvements ont augmenté de 44,8 %, comparativement au premier trimestre de l’année en cours, où au total 551 cas d’enlèvements ont été enregistrés. 

Malgré l’effort des autorités policières, le kidnapping demeure un fléau pour tous ceux qui piétinent le territoire haïtien. Les kidnappeurs n’agissent plus dans l’ombre des policiers. Ces derniers réclament des sommes faramineuses en échange des otages. 

Rappelons que l’ancien consul d’Haïti en République dominicaine Edwin Paraison avait même déclaré en mai dernier qu’Haïti avait dépassé le niveau des enlèvements d’autres pays qui ont connu des taux élevés de criminalité des gangs comme le Mexique, le Salvador ou encore le Honduras. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.