Haïti pourrait faire face à l’internationalisme américain en raison de la crise humanitaire actuelle 

Stevinsonne Jeune
ParStevinsonne Jeune

Trois mois après le tremblement de terre de magnitude 7.2 qui a vandalisé trois départements de la république et a causé la mort a au moins 2 200 personnes, puis 137 500 maisons détruites, Haïti pourrait recevoir une seconde fois de l’aide militaire américaine dans les années qui suivent. 

En politique et en économie, l’interventionnisme est une politique préconisant l’intervention des pouvoirs publics dans la vie économique d’un autre pays et, ceci est lié directement à l’existence même de l’État par une forme minimale de gouvernement. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Selon un rapport paraphé du secrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres sur la crise actuelle en Haïti, 650 000 haïtiens se trouvent dans des situations lamentables devraient avoir une aide humanitaire et 754 200 autres souffrent de l’insécurité alimentaire, plus précisément ceux dans les départements touchés par le séisme du 14 août dernier. 

Sur le plan académique, le fonds des Nations unies pour l’enfance UNICEF a enregistré environ 300 000 écolières et écoliers qui ne peuvent pas poursuivre leurs activités scolaires en raison de la destruction de 900 écoles après le tremblement de terre du 14 aout. Et si cela reste de même, plus de 230 000 enfants pourraient abandonner leurs études, poursuit-il. 

L’UNICEF met en garde contre une résurgence potentielle des maladies d’origine hydrique dans le sud-ouest d’Haïti, où plus d’un demi-million d’enfants n’ont pas accès à des abris, à de l’eau potable et à des installations sanitaires. 

D’un autre côté, le rapatriement des migrants haïtiens issus de plusieurs pays tels, les États-Unis, la République Dominicaine, le Mexique, le Bahamas…  Peut augmenter le taux de chômage et résultant d’une mauvaise gouvernance dans ce pays. Cela signifie que la déportation dans leur pays pourrait provoquer un resserrement au sein de la communauté haïtienne, à savoir des inquiétudes humanitaires et sécurités alimentaires. 

Il faut rappeler que suite au séisme du 14 août de l’année en cours, l’actuel gouvernement haïtien a reçu différentes aides de la part de l’Internationale et également des bailleurs de fonds nationaux, aux fins de reconstruire les écoles et les maisons dans les départements qui ont été victimes du séisme et, des aides financières pour investir dans l’économie haïtienne. 

REDACTION : Stevinsonne JEUNE 

COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 2021 

- Advertisement -
Ad imageAd image

 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Stevinsonne JEUNE, journaliste et rédacteur. Étudiant finissant en sciences juridiques à l'Université d'État d'Haïti Praticien en Droit au sein du tribunal de paix de Delmas.