ACTUALITÉSA LA UNELOCALES

Haïti- Société: Covid-19: Sensibilisation des communautés rurales

Loading...

Port-au-Prince, le 17 février 2021- À l’annonce des premiers cas positifs de la covid-19 en
Haïti, le gouvernement a décrété l’état d’urgence sanitaire sur le pays afin d’éviter la propagation
de la maladie et protéger la population. Il a aussi déclaré le couvre-feu de 20h à 5h sur tout le
territoire, et interdit les rassemblements de plus de 10 personnes.

Le gouvernement a, par la suite, intensifié ses campagnes de sensibilisation afin d’encourager les
Haïtiens à adopter les mesures de prévention contre la covid-19, telles que le port de masques, la
distanciation sociale, le lavage des mains et le confinement à la maison. Ces mesures sont
préconisées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et appliquées partout dans le monde.
Cependant, dans les communautés rurales, certaines personnes signalent qu’ils ont pris très tard
connaissance de la pandémie de la covid-19 et savoir comment s’y prévenir. Pour cela, le
gouvernement, appuyé par des acteurs de la société civile, du secteur privé, des organismes
caritatifs et des agences du système des Nations Unies, a accéléré ses campagnes dans les
milieux ruraux afin de sensibiliser les communautés à pratiquer les règles d’hygiène et de
prévention.

Dans ce même état d’esprit, la FAO, en étroite collaboration avec les services décentralisés des
Ministères de la santé et de l’agriculture, a initié une campagne de sensibilisation et de
mobilisation contre la propagation de la covid-19 en milieu rural dans les départements de la
Grand’Anse, des Nippes, du Nord’Ouest et du Nord’Est.
La formation en cascade, un nouveau créneau pour combattre la covid-19
Au cours de cette campagne, la FAO a fait des formations pour des leaders communautaires qui
vont, en revanche, dupliquer les connaissances acquises aux autres membres de leur
communauté. À travers un contrat signé entre la FAO et la radio Magik 9 (100.9 en FM stéréo),
des émissions de débat relatives à la prévention contre la covid-19, ont été produites et diffusées
sur les ondes des stations communautaires.
Madame Numa Masculine, bénéficiaire de la formation, est membre d’une association de
femmes qui s’investit dans la lutte contre la violence faite aux femmes à Jérémie, chef-lieu du
département de la Grand’Anse. Elle expose le déficit d’informations sur la pandémie dont sont
victimes certaines gens de son milieu.
« La plupart des personnes dans les milieux ruraux ne sont pas au courant des mesures faciles à
appliquer telles que la distanciation et le lavage des mains lorsqu’on est dans une zone de
concentration comme les marchés publics et les lieux de culte », regrette-t-elle, soulignant que le

Loading...

risque de propagation est très élevé dans ces milieux-là où les gens ne possèdent même pas un
récepteur pour s’informer sur l’évolution et la mutation du virus dans le pays et n’ont pas un
accès facile aux masques.
Formée et motivée, elle s’engage à transmettre les nouvelles connaissances aux gens de sa
communauté. « Grâce à ces connaissances, je vais m’impliquer davantage dans la sensibilisation
de ma communauté pour lutter contre la propagation de la covid-19 qui continue d’endeuiller la
population mondiale », affirme cette actrice du changement.

En aval de cette action financée par le Fonds Central d’Intervention d’Urgence des Nations
Unies (CERF) et le Royaume de la Belgique, la FAO a aussi distribué des masques, boites à
image, seaux, savons, hand sanitizer, etc., à 19 400 personnes vulnérables dans les départements
de la Grand’Anse, des Nippes, du Nord’Ouest et du Nord’Est.

NAK-MEDIA

Facebook Comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité