NETALKOLE

La fondation Valentin s’engage pour les jeunes et avec les jeunes 

la fondation valentin s'engage pour les jeunes et avec les jeunes

Le vendredi 3 Juin dernier la fondation Valentin s’est officiellement lancée en Haïti. Une organisation caritative qui se veut être une main tendue aux jeunes du pays. 

Dirigée par le promoteur de mode Steeves Valentin, cette fondation se donne pour objectif de propulser vers le sommet, la jeunesse qui, selon son créateur, est le pilier incontournable du développement. Durant ce lancement officiel, un défilé de mode a été réalisé avec 15 créateurs haïtiens et 70 mannequins des deux sexes. 

“Sidérée par l’atmosphère de la situation actuelle où se trouve la jeunesse livrée à elle-même dans un climat de vide institutionnel, de manque de charité et de souci du bien-être de ceux-là qui, encore dans quelques années vont prendre inéluctablement notre place au sein de la société, (car ni la force, ni le bon sens ne nous habiteront pas éternellement), on est résolu à agir pour nous tendre nous-mêmes la main en aidant ceux qui viennent après nous.” a souligné la fondation, dans un communiqué, expliquant le bien-fondé de cette dernière.  

Cette organisation caritative à but non lucratif, se veut être un foyer d’action et d’humanisme, qui doit rester un héritage pour des générations à venir et pour toutes les familles dont son exemple pourrait orienter de manière positive. 

La fondation Valentin entend aider, encadrer et assister les jeunes, à travers l’éducation, la formation, les arts et Métiers. Pour ce faire, des actions seront menées à travers tout le territoire national en débutant avec les jeunes des zones les plus défavorisées. En collaboration avec ses partenaires, des bourses d’études et des accompagnements seront alloués aux jeunes désireux et nécessiteux de faire des études mais dont les moyens manquent. 

“La jeunesse d’un pays symbolise son présent ainsi que son avenir. Mais dans un pays où l’avenir même est incertain, il est d’autant plus impératif de proposer à cette force vive de la nation de bien meilleures alternatives, si on sait qu’elle constitue le pilier, l’encrage, le potentiel du développement d’Haïti.”   

A poursuivi la fondation dans le communiqué, soulignant que la jeunesse a besoin d’être éduquée pour mieux discerner, formée pour mieux agir, encadrée dans ses compétences et aptitudes pour être active et productive, pouvoir servir la collectivité, maintenir la dynamique sociale et pérenniser le progrès pour le progrès de tout un chacun. 

Advertisements

“C’est une génération à sauver et à soutenir, pour un meilleur lendemain, surtout celle qui est dénommée génération 2000.” a déclaré Steeves Valentin. 

La fondation aura à côtoyer, courtiser, sensibiliser et surtout engager le plus grand nombre d’acteurs, de secteurs économique, social, culturel ou artistique possible, qui rêvent d’un changement de la société Haïtienne. 

Des partenariats seront établis avec des universités, écoles classiques, professionnelles, d’arts et de métiers, des regroupements et associations de jeunes, des acteurs et leaders sociaux, en vue de créer un réseau de solidarité et d’action, pouvant offrir à la jeunesse des perspectives et des alternatives prometteuses. 

Le résultat escompté par la fondation Valentin est de voir émerger une autre jeunesse pour le pays, qui en guise de partir en terres étrangères vers de meilleures conditions de vie, pourront inciter les autres qui sont éparpillées aux quatre coins du monde, à se joindre à eux, en vue de construire ensemble un climat viable et acceptable pour chaque citoyen haïtien. 

“Nous voulons aider les jeunes à sortir dans l’état de vulnérabilité et de précarité dans lequel ils stagnent. La Fondation souhaite être en mesure de produire dans quelques années, des jeunes compétents, dynamiques, en capacité de prendre en main leur destin.” 

Afin de réaliser tous ses objectifs, la fondation Valentin invitent tout un chacun qui croient aux changements et à l’émergence de la jeunesse Haïtienne, à emboîter le pas avec elle, dans cette lutte dans laquelle elle s’engage, afin que les jeunes totalement délaissés aujourd’hui ne deviennent pas nos malheurs de demain. 

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.