La machine infernale de l’insécurité continue d’écraser des innocents dans la capitale haïtienne 

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
Écoutez cet article

La Capitale Haïtienne se trouve dans un état de haute tension alors que les groupes armés rivalisent le pouvoir à travers le pays et défient les autorités du CSPN. La violence et l’insécurité sont répandues. La menace dans le pays reste élevée en raison d’enlèvements fréquents et de violents conflits territoriaux entre groupes criminels rivaux.  

Cependant, à Croix-des-Bouquets un inspecteur de police nommé Réginald Laleau, Âgé de 45 ans a été assassiné ce dimanche 24 juillet 2022 à l’Eglise Assemblée de Dieu de Meyer dans ladite commune, par des individus lourdement armés qui circulaient à bord d’une Toyota Land Cruiser Zo Reken de couleur noire, alors qu’il assistait paisiblement au culte du dimanche. D’après les informations dont disposent notre rédaction, les tueurs ont emporté le corps sans vie de l’inspecteur, ainsi que son véhicule qui, par la suite va être récupérée par les agents de l’institution policière haïtienne.  

- Advertisement -
Ad imageAd image

Quelques heures après l’assassinat de l’inspecteur, une vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux dans laquelle on pourrait constater le numéro 1 des “400 mawozo” , Lanmò San Jou déclarant qu’il avait déjà fait savoir qu’il allait tuer tous les policiers du véhicule blindé de la Police Nationale d’Haiti (PNH) baptisé “Men lap fè san”. Dans la vidéo on peut voir également le corps de l’inspecteur Reginald Laleau avec deux armes sur son ventre, décapité par les malfrats. 

Selon Garry Desrosiers, le porte-parole de la Police Nationale d’Haiti(PNH), l’inspecteur Réginald  Laleau, qui faisait partie de la 114eme promotion de la PNH était un rude travailleur, il habitait à Meyer dans la commune de la Croix-des-bouquets. 

Rappelons que le Premier ministre Ariel Henry à plusieurs reprises a annoncé des mesures pour résoudre le problème de l’insécurité dans le pays. Cependant, rien n’a été entamé jusqu’à présent, et la machine de l’insécurité continue à ravager des innocents. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Mackendy Filderice
Posté par Mackendy Filderice
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.