Lanmò San Jou” aurait-il peur de mourir ?  

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
lanmò san jou” aurait il peur de mourir   
Écoutez cet article

Wilson Joseph alias “Lanmò San Jou” est dans la tourmente depuis la mort de “Kòlèg” connu pour être le plus cruel du gang “400 mawozo”, lors d’affrontements avec les forces de l’ordre. Le criminel notoire a fui la commune de la Croix-des-Bouquets pour se réfugier à Thomazeau, toujours dans le même arrondissement, pour ne pas tomber sous les griffes de la police.  

Traqué par “Ti Magali”, le “Baron de la Plaine” passe à présent de chef de gang à fugitif, ainsi que plusieurs de ses acolytes. Toutefois, à peine arrivés dans la commune de Thomazeau, plus précisément à « Foudòch», une petite localité, ces derniers n’ont pas pris le temps pour s’imposer en maître et seigneur, a-t-on appris. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Les Thomazelais se plaignent de la présence du gang “400 mawozo” qui a déjà à son actif au moins 5 nouvelles victimes. 

Depuis l’intervention policière d’envergure à Croix-des-Bouquets, où plusieurs bandits ont été arrêtés ou mortellement blessés par la PNH supportée par les Forces Armées d’Haïti (FAd’H), Wilson Joseph et ses acolytes ont modifié leur mode opératoire pour se réfugier dans d’autres provinces du pays, plusieurs d’entre eux ont déjà été traqués par la PNH.  

Rappelons que depuis l’assassinat tragique de l’Inspecteur de police Réginald Laleau à Meyer, une localité de Croix-des-Bouquets, le dimanche 24 juillet 2022 lors d’un service religieux à l’intérieur d’une église par la bande à “Lanmò San Jou”, la PNH se decide enfin à passer à l’offensive. 

“400 mawozo”, un gang qui se nourrit essentiellement de policiers, est passée de présentation, mais pour l’heure les forces de l’ordre domine : la chasse auX bandits continue !  

 

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.