I-TECH

Les communautés, une nouvelle fonctionnalité annoncée par WhatsApp 

Le jeudi 14 avril dernier, l’application de messagerie WhatsApp a annoncé le lancement d’une nouvelle fonctionnalité. Cette dernière, baptisée “Communauté”, doit permettre de rassembler différents groupes au sein d’une même structure. “Communauté” sera particulièrement adapté aux écoles, organisations, et doit être testé durant deux mois avant d’être officiellement lancée.  

Les membres pourront recevoir des messages destinés à la communauté tout en continuant à discuter dans leurs groupes créer autour de centres d’intérêt spécifiques. Par exemple, une école peut créer une communauté sur WhatsApp dans laquelle elle pourra ajouter le groupe des parents d’élèves, celui des professeurs, des élèves d’une même classe, celui des activités parascolaires, ou encore un groupe pour l’organisation des activités. L’école pourra communiquer des informations aux parents, tout en ciblant ces derniers via les différents groupes. 

Les administrateurs pourront envoyer des messages à toute la communauté et contrôler les groupes qui peuvent être ajoutés. Les appels vocaux pourront inclure 32 participants, et le partage de fichiers sera étendu pour permettre l’échange de documents pesant jusqu’à 2 Go. 

Advertisements

Autres possibilités qui seront proposées par “Communauté” sont que les utilisateurs pourront désormais répondre aux messages avec des boutons émojis, et les administrateurs pourront supprimer les messages inappropriés ou problématiques pour tous les membres de la discussion. Les groupes étaient limités à 256 membres mais “Communauté” permettra une plus grande audience, et il sera possible de rejoindre ces groupes sans afficher son nom ou son numéro de téléphone. 

Par ailleurs, Les utilisateurs ne pourront pas chercher des communautés qu’ils souhaitent rejoindre sur la messagerie : ils devront faire partie d’un groupe, donc avoir été ajoutés par un administrateur. 

Soulignons que Meta, dont fait partie WhatsApp, a été sujet de nombreuses critiques, à cause de problèmes de modération et de transparence au sujet de ses réseaux sociaux. WhatsApp de son côté a été critiquée pour être un espace de circulation de fake news. Il limitait donc la portée de ces groupes afin de faire taire ces rumeurs.  

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.