SECURITE

Les FAd’H renforcent ses rangs

Photo : Vision2000

Les Forces Armées d’Haïti comptent augmenter ses rangs très prochainement. Un effectif d’environ 400 jeunes femmes et hommes ont été retenus au centre de formation militaire Anacaona, dans la commune de Gressier. 

Dimanche 29 mai dernier, cette nouvelle cohorte d’aspirants militaires a foulé le sol du camp militaire de Gressier pour une formation de plus de 3 mois, explique le Service Civique Mixte Obligatoire (SCMO) du ministère de la Défense. 

“Nou bat yon gwo bravo pou FAD’H la ki ap kontinye pwan jèvrin pi plis chak jou nan akselere ogmantasyon efektif solda nou yo”, s’est félicité le SCMO. 

Advertisements

[Le ministère de la Défense avait officiellement lancé fin juin 2013 le programme Service Civique Mixte Obligatoire (SCMO) pour accomplir des tâches se rapprochant fortement de celles d’une force armée.]  

En rappel, Haïti n’avait pas eu d’armée pendant de nombreuses années après que l’ancien président Jean-Bertrand Aristide avait dissous les Forces Armées d’Haïti en 1994 car elles avaient commis de graves violations des droits de l’homme dans le passé et avaient joué un rôle central dans le coup d’État contre lui en septembre 1991. 

Ce n’est que 16 années après que l’initiative avait été reprise par Michel Joseph Martelly, alors président de la République. Il avait proposé de recréer l’armée d’Haïti afin de remplacer la Mission des Nations-Unies en Haïti (MINUSTAH) qui était instaurée par l’Organisation des Nations-Unies (ONU) sur le territoire national. Et depuis, les FAd’H évoluent. 

Facebook Comments

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.