SANTÉ

L’hôpital Saint Michel ferme ses portes en raison d’une grève

l'hôpital saint michel ferme ses portes en raison d'une grève

L’hôpital Saint Michel, le plus grand établissement public du département du Sud-Est du pays, a fermé ses portes ce lundi à la suite d’un mouvement de protestation des employés qui réclament des retards de paiement. 

Certains de ses travailleurs n’ont pas reçu leur salaire depuis deux ans et d’autres réclament aux autorités leur intégration officielle dans le système de santé, ce qui leur donnerait le droit d’obtenir des honoraires. 

Plusieurs médecins et autres spécialistes se sont vu refuser l’accès au centre, tandis que les patients ont commencé à quitter les installations, selon la presse locale. 

La grève survient quelques jours après la réouverture de quatre hôpitaux de Port-au-Prince, qui ont limité leurs services après l’enlèvement de deux médecins dans la capitale. 

Advertisements

DEMANDE DE RESTAURATION DE LA PAIX ET DE LA SÉCURITÉ 

Ces entités ont encouragé le Gouvernement à rétablir la paix et la sécurité et ont demandé que les professionnels de la santé puissent exercer leurs activités sans craindre d’être enlevés ou tués. 

Le système de santé haïtien est en crise depuis plusieurs années, avec des grèves récurrentes de son personnel pour de meilleures conditions de travail, la régularité des salaires et la sécurité, alors que les autorités se prononcent à peine sur la situation. 

La fermeture des hôpitaux publics a de graves répercussions sur la population vulnérable, incapable d’accéder aux services privés coûteux qui constituent la majorité dans la nation appauvrie des Caraïbes. 

Facebook Comments

Netalkole Media
Restez informé(e) 7 jours sur 7, 24h sur 24, des événements marquants de l’actualité haitienne et internationale.