« Okap pa Ayiti » : quand des Capois se pensent supérieurs aux Haïtiens  

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
Photo : Ticket Magazine
Écoutez cet article

Il n’y a pas pire déception lorsqu’un bateau coule et qu’une partie pense qu’elle ne fait pas partie de l’équipage. Depuis plusieurs semaines une polémique enflamme les réseaux sociaux, particulièrement sur Facebook se yon kesyon de « Okap pa Ayiti ». 

Une partie de la population haïtienne, dont capoise, se démarque de la situation socio-politique et sécuritaire d’Haïti, surtout à Port-au-Prince, pour prouver qu’elle est d’un autre monde et que rien ne l’affecte grandement. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Pure imagination d’une classe qui se voit, qui se croit plus chanceuse ou aisée par rapport au reste des habitants de la République d’Haïti. 

En effet, avec la réalisation de plusieurs activités socioculturelles dans la cité d’Henry Christophe, dont le prestigieux “Dîner en blanc”, des Nordistes ont levé leur voix pour extraire la ville du Cap d’Haïti. Un scénario déjà présenté par la commune de Ouanaminthe en 2021, qui voulait à tout prix prendre son indépendance et devenir une “République”.  

Toutes ces initiatives ont vu le jour par ces derniers pour s’écarter du département de l’Ouest, particulièrement Port-au-Prince qui ne donne aucun goût de vivre à ses habitants avec la gangstérisation de ses cités, entre autres.  

Toutefois est-il nécessaire de rappeler aux Capois que si le bateau « Haïti » coule c’est tout son équipage qui coule avec lui, car l’insécurité n’a pas de frontières jusqu’à présent en Haïti. 

Facebook Comments

TAGGED:
Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.