Pour résoudre le “black-out”, l’EDH mise-t-elle sur le renforcement de son service à la clientèle ?

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
pour résoudre le “black out”, l'edh mise t elle sur le renforcement de son service à la clientèle
Credit : EDH (Compte Twitter)
Écoutez cet article

L’Électricité d’Haïti (EDH) a informé, récemment dans un tweet, avoir pris la décision de mettre en place de nouvelles dispositions qui lui permettront de mieux servir ses abonnés, et malheureusement ce n’est pas à travers l’achat de nouveaux équipements dernier cri.

En effet, alors qu’un black-out électrique fait rage sur la majorité du territoire haïtien depuis ces dernières décennies – soucieux, l’EDH avise avoir renforcé et structuré davantage son service à la clientèle afin de mieux servir ses abonnés.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Mais en quoi l’amélioration d’un service à la clientèle peut-elle résoudre réellement le problème de l’électricité en Haïti, quand on sait que l’énergie générée par l’EDH n’est disponible que sur moins d’un quart du territoire d’Haïti ?

Haïti est comme étant le pays de l’Amérique où la couverture électrique est la moins importante puisque près d’une personne sur cinq n’a pas accès à l’électricité.

Le courant 24/24 a toujours été un vrai défi pour l’institution. Un rêve tant chéri par des dirigeants qui se sont succédé, mais qui ne peut voir le jour jusqu’à présent dans plusieurs quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince et ses environs. L’ancien président Jovenel Moïse a été le dernier à faire des promesses.

Résoudre la panne de courant semble plus facile à dire qu’à faire. Haïti n’a pas une politique de gestion de l’énergie robuste pour satisfaire l’attente des consommateurs et pour aussi répondre à long terme à cette crise plus que durable. L’accès à l’électricité est un service politisé et truffé de corruption, en particulier avec les fournisseurs privés.

Pourquoi ne pas mettre en place d’autres systèmes d’exploitation pour faire face à la situation, dont solaire, éolienne ou encore hydraulique ?

L’ingénieur Patrick Michel, ancien directeur général de l’Électricité d’Haïti avait même évoqué la possibilité pour l’État haïtien de miser sur ces méthodes d’exploitation, particulièrement avec l’énergie éolienne où seulement à Môle Saint-Nicolas, plus de 4000 mégawatts (MW) d’énergie étaient disponibles.

Au lieu de cela, des sommes faramineuses sont investies dans des génératrices hautes gamme ne pouvant alimenter correctement tout Port-au-Prince. Parallèlement, certaines villes de province sont dans l’obscurité totale, ce malgré l’achat de petites génératrices.

Depuis plusieurs semaines, déjà, l’organisme d’État autonome peine à fournir ses services correctement, la plupart des centrales thermiques sont à l’arrêt et force l’Ed’H à rationner ses services dans les zones industrielles, commerciales et résidentielles.

Toutefois, l’EDH, à travers son directeur général Jean Errol Morose, espère bientôt mieux accueillir ses abonnés avec la structuration et l’équipement de toutes ses agences dans l’Ouest et ailleurs. Elle informe déjà que l’agence de Pétion-ville a effectué le premier pas.

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.