Clôture du programme “l’été en art” – Bouquets d’espoir remercie et annonce un autre projet

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus
clôture du programme “l'été pour tous” bouquets d'espoir remercie et annonce un autre projet
Écoutez cet article

Le 19 juillet, l’association Bouquets d’espoir a clôturé le programme estival, l’Été en art, qui vise à instruire les enfants sur l’art, tout en les permettant de s’amuser. L’association remercie ceux qui ont aidé à la réalisation de ce programme et met le cap pour une nouvelle aventure avec et pour les enfants.

La deuxième édition du programme l’Été en art organisé par l’association Bouquets d’espoir a été une réussite, et la directrice n’en est pas moins satisfaite. Malgré l’insécurité qui bat son plein dans le pays et la rareté des produits pétroliers dans les pompes, le programme a pu, une fois de plus, se réaliser.

- Advertisement -
Ad imageAd image

“Oui en dépit de tout : insécurité, la rareté de l’essence, nous avons pu quand même nous déplacer et réaliser les ateliers. C’est une satisfaction, car c’était une réussite totale. Les enfants qui en sont les premiers bénéficiaires, ont pu reproduire ce qu’ils ont appris lors des séances de formation. Les responsables des centres qui nous ont accueillis, ont exprimé leur satisfaction et leur souhait de figurer sur la liste des institutions qui recevront les ateliers pour la 3e édition.” a expliqué Eberline Nicolas, directrice de l’association Bouquets d’espoir.

Au terme du programme, les travaux réalisés par 3 ateliers dont les bandes dessinées, serre-tête et tableaux en paillettes ont été exposés. Bouquets d’espoir remercie les institutions qui ont reçu les ateliers, les animateurs et animatrices bénévoles de ces derniers, ainsi que Net Al Kole média, le partenaire médiatique du programme.

Dans la foulée, Eberline Nicolas annonce la deuxième édition de Lekòl pou yo tout, du 9 au 11 septembre, un programme scolaire qui vise à combattre la déperdition scolaire dans les milieux ruraux. Des ateliers sur la gestion d’une salle de classe, discipline positive, l’éducation inclusive, et la condamnation de la discrimination en milieu scolaire, seront offerts aux professeurs.

“Ce programme inclut des formations qui visent le renforcement de capacités des professeurs de la fondamentale, des formations sur les droits des enfants, en forme de pièce de théâtre. Les enfants recevront ensuite des kits scolaires. Nous voulons offrir 300 kits cette année.” explique Mlle Nicolas.

Afin de réaliser la distribution des kits scolaires, Bouquets d’espoir appelle à la générosité de tout un chacun, particulier ou institutions : argent ou matériels scolaires sont acceptés, à partir du 19 juillet jusqu’au 5 septembre. Pour la première édition de lekòl pou yo tout, l’année dernière, les kits ont été distribués à Gros-Morne, dans la section communale de rivière blanche, où plus de 170 kits ont été distribués aux enfants.

Le focus est mis sur les enfants les plus démunis, sélectionnés en collaboration avec les directeurs d’écoles, et les casecs de la zone.

“Pour faire une bonne distribution, nous rencontrons les responsables et directeurs d’écoles fondamentales ainsi que les casecs, qui nous font part de la réalité de la population et des familles les plus nécessiteuses. Les écoles nous soumettent une liste de 30 à 50 élèves.

Pour cette deuxième édition, Eberline Nicolas souhaite que le calme revienne dans le pays, que la situation sécuritaire s’améliore pour permettre à l’organisation de se déplacer dans la province qui sera choisie. Elle n’est pas encore définie, car les organisateurs ne veulent pas se trouver dans une situation où ils doivent changer de lieu, en raison des troubles précités. Ils souhaitent également parvenir à distribuer au moins 300 kits scolaires.

Facebook Comments

Partagez cet article
Sam Sarah Devilus
Posté par Sam Sarah Devilus
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.