Sumfest et Dîner en blanc : entre frustrations et hypocrisie 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
Photo : Twitter OkapPwòp
Écoutez cet article

Le samedi 13 août dernier, la ville du Cap-Haïtien recevait la prestigieuse activité touristique annuelle “Dîner en blanc”. Si du côté des organisateurs et des participants, la réalisation de l’événement a été un succès franc, pour d’autres elle est la représentation même de l’hypocrisie. 

En effet, plusieurs personnes, particulièrement sur les réseaux sociaux, ont levé leur voix pour dénoncer la réalisation de “Dîner en blanc”, qu’elles jugent inopportun vu la situation socio-politique et sécuritaire du pays actuellement. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Tout comme l’activité socio-culturelle annuelle Sumfest, l’organisation de Dîner en blanc a été critiquée par plusieurs Haïtiens : « le moment n’est pas propice pour ces genres d’activités. Des gens souffrent, meurent en raison de l’insécurité, tandis que d’autres se réjouissent », avancent-elles. 

Sur les réseaux sociaux, particulièrement Facebook, des utilisateurs critiquent l’hypocrisie d’une catégorie de personnes qui dénonçaient la réalisation de la énième édition de Sumfest Haïti par rapport à celle de Dîner en blanc. Une partie ne voulait pas que Sumfest voit le jour alors qu’elle supporte pleinement Dîner en blanc, et vice-versa.  

#Ayiti_Sumfest_Dîner_en_Blanc 

#Deux_Poids_Deux_Mesures 

Ipokrizi se lèw tap rele chalbare pou Sumfest pat òganize akoz ensekirite pandan ou bat bravo pou dinetoudeblan ki fèt okap. 

Oups, mwen bliye si Okap pa Ayiti. Sorry🤣 #JeDisÇaJeDisRien : (Arisma Jean Antoine) 

Ebyen. Menm jan ensekirite a pat anpeche sumfest la malgre tt a C menm jan l ye pou dine an blan… Anttka : (Alexandra Charles)  

Pa di ou pat konnen  

Dine an blan pou depanse lajan pouf blanch 

Di anblan pou denonse pil fatra nan dyòl leta Jacques : (Adler Jean Pierre)  

Cette année la réalisation de certains événements est considérée comme un exploit par plusieurs citoyens tandis que pour d’autres elle est une insulte à la nation, car disent-ils, la situation n’est pas propice.   

Depuis l’intensification de l’insécurité sur le territoire haïtien, plusieurs types d’activités sont paralysées ou peu organisées. Les championnats de vacances, les foires gastronomiques et artisanales, les croisades évangéliques, les journées de mer et interscolaires, entre autres, sont affectées par l’insécurité, les axes routiers de Port-au-Prince et des villes de provinces étant occupés par des bandits armés.  

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.