Un groupe de 11 médecins offre des formations en premiers soins 

Sam Sarah Devilus
ParSam Sarah Devilus- Rédactrice
un groupe de 11 médecins offrent des formations en premiers soins 

TMD11 though minded Doctors 11 (des docteurs Fort d’esprit, combatif 11) un groupe de 11 jeunes médecins sorti de l’université UNIFA, offrent des formations en premiers soins et des cliniques mobiles. 

Ce groupe qui a pris naissance au sein de l’UNIFA, a été initialement un groupe de travail de ces 11 étudiants qui, en deuxième année, se donnaient pour objectif d’étudier ensemble et d’organiser des ateliers de travail entre eux. Après les études, ces médecins ont réalisé qu’ils pouvaient faire beaucoup plus avec cette structure déjà bâtie. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

De ce fait, ils organisent des cliniques mobiles, dans l’objectif de permettre que des soins adéquats soient administrés à ceux qui vivent dans les zones difficiles d’accès, et former les gens de manière à ce qu’ils puissent aider la communauté dans laquelle ils vivent, et sauver des vies en cas d’urgence. 

Un groupe de 11 médecins offrent des formations en premiers soins

Une formation a été organisée les 7 et 8 Août, autour du thème “Yon jès pou sove yon vi”. Les formateurs étaient des étudiants en médecine, sciences infirmières, odontologie. La formation a porté sur les techniques pour faire un pansement, recoudre une plaie, administrer un sérum, faire une attelle et réanimer une personne au cas où cette dernière ferait un arrêt cardio-respiratoire. 

“Nous avons remarqué que souvent des gens sont témoins d’une situation ou d’un accident et ne savent comment réagir et leur ignorance cause plus de dégât, au lieu d’aider, ils empirent la situation. C’est ce qui nous a vraiment poussé à organiser cette formation.” explique Maxime Jerdens, l’un des 11 médecins initiateurs du projet. 

“De plus, dans les pays développés, il n’est pas nécessaire de faire partie du personnel médical pour connaître les gestes qui sauvent, alors qu’en Haïti, il faut être très avancé en médecine ou en sciences infirmières pour les savoir, et ce n’est pas toutes les facultés de médecines qui offrent ces cours, pourtant importants. En Haïti, ceux qui connaissent ces gestes sont de très petites quantités. Tout le monde peut sauver une vie, sans forcément être du personnel médical.” a-t-il conclu. 

D’autres formations seront bientôt organisées ainsi que des cliniques mobiles, surtout dans les villes de province. Pour ce mois d’Août et le mois de septembre prochain, Lascahobas et Saint-Marc sont dans le viseur de TMD 11.  

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Sam Sarah Devilus
Par Sam Sarah Devilus Rédactrice
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.