SANTÉ

Variole du singe : la grande majorité des cas signalés concerne jusqu’à présent des « hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes » 

variole du singe la grande majorité des cas signalés concerne jusqu’à présent des « hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes » 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a informé aujourd’hui que depuis plus d’un mois plus de 1000 cas de variole du singe ont été détectés dans plusieurs pays du monde : un bilan qui ne pourrait être que le « sommet de l’iceberg ». 

L’OMS estime que le virus aurait pu circuler « à bas bruit » pendant plusieurs mois, voire quelques années, avant la flambée épidémique actuelle. Il est impossible jusqu’à présent de connaître la vraie évolution de la maladie. 

Après la déclaration de plusieurs cas de “monkeypox” dans plusieurs régions de la planète, l’instance sanitaire a déclaré que le virus est « réel », appelant ainsi la population mondiale à la prudence. 

La grande majorité des cas signalés concerne jusqu’à présent des « hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes », mais quelques cas de transmission communautaire, y compris chez des femmes, ont été rapportés. 

La variole du singe est considérée bien moins dangereuse et contagieuse que sa cousine, la variole, éradiquée depuis plus de 40 ans. 

Pour rappel, elle est une maladie virale. Le virus entre dans le corps par des lésions cutanées [par la peau], les voies respiratoires ou les muqueuses comme par exemple les yeux, le nez ou la bouche. 

Contaminées par la maladie, certaines personnes risquent d’être très malade et des décès peuvent survenir. 

Advertisements

Les symptômes se manifestent généralement au bout de 5 jours jusqu’à 21 jours suite un potentiel contamination au virus. 

Deux phases de manifestations se présentent et durent de deux à quatre semaines habituellement. La personne infectée présente les symptômes suivants : fièvre ; frissons ; ganglions lymphatiques enflés ; maux de tête ; douleurs musculaires ; douleurs articulaires ; maux de dos ; épuisement. 

Et, une éruption cutanée apparaît à la deuxième phase de contamination – habituellement d’au moins une à trois journées après le début de la fièvre. 

L’éruption cutanée apparaît souvent sur le visage ou aux extrémités, mais elle peut toucher d’autres parties du corps comme les mains, les pieds, la bouche et les organes génitaux. Sa durée : entre 14 et 28 jours. 

L’espace infecté change au fil de différents stades avant de finalement former une croûte qui tombera plus tard. 

Le risque de contamination est immédiat dès l’apparition des premiers symptômes jusqu’à ce que les croûtes tombent d’elles-mêmes et que la peau guérisse. 

Facebook Comments

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.