À Source Matelas, la situation ne s’améliore pas

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana  - Rédacteur
À source matelas, la situation ne s'améliore pas
Rien ne va jusqu’à date à Source Matelas, une localité située sur la route nationale no 1. Depuis plusieurs semaines, des bandes armées terrorisent les résidents dans cette zone jusqu’à pousser à la fuite certains d’entre eux.
Suite aux divers massacres qui ont coûté la vie à au moins une vingtaine de personnes, dont certaines ont été calcinées par les malfrats, il est toujours difficile de résider en paix à Source Matelas. La zone étant sous le joug d’hommes lourdement équipés d’armes à feu, de machettes, entre autres, pour opter la vie d’autrui.
En effet, depuis l’attaque du 29 novembre dernier, qui s’est soldée par l’abattage d’au moins 20 citoyens dont des femmes et enfants, il est difficile pour les citoyens de cette communauté de même respirer paisiblement. Des criminels apparentés au gang “5 Segond” de Izo à Village de Dieu, à l’entrée sud de la capitale, tentent d’occuper en permanence Source Matelas. Déjà qu’ils étaient confrontés aux abus réguliers des « Mawozo » de Lanmò San Jou auparavant.
Située dans la troisième section communale de Cabaret, elle est depuis un enfer pour ses occupants. Les hors-la-loi violent particulièrement les femmes, pillent et incendient les biens les biens de quiconque leur semble pas net, et tuent les (jeunes) hommes qui ne font pas allégeance à leur mouvement.
Malgré les alertes lancées à la Police Nationale d’Haïti (PNH) aucune opération de grande envergure n’a été effectuée à Cabaret pour libérer la population de ses souffrances. Même si quelques rares interventions ont mené à la mort de quelques bandits, mais les vrais pions résistent encore aux assauts de la PNH, et continuent à terroriser les résidents de la Route nationale no 1. Parce que depuis Canaan et Minoterie les portes de l’enfer s’ouvrent sur l’entrée nord de Port-au-Prince.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Pooshy Rosana
Par Pooshy Rosana Rédacteur
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.