Campagne publicitaire de Balenciaga sexualisant des enfants : Kim Kardashian se prononce

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus  - Rédactrice
campagne publicitaire de balenciaga sexualisant des enfants  kim kardashian se prononce

Après avoir révélé une campagne publicitaire avec des enfants tenant des peluches portant des tenues BDSM, la marque de luxe Balenciaga a essuyé pas mal de critiques, qui a eu pour effet de la faire supprimer la campagne, sexualisant les enfants. Kim Kardashian se prononce enfin.

Une des figures principales de la marque, la réaction de Kim Kardashian était attendues, surtout qu’elle est maman. L’ex épouse de Kanye West qui dénonce cette campagne publicitaire, s’est dit dégoûtée et outragée face à ces images, mais que son silence était dû au fait qu’elle voulait d’abord parler avec l’équipe de Balenciaga, afin de comprendre par elle-même, comment cela a  se produire.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Faisant un lien entre ces tenues de bondage et la maltraitance des enfants, la star de téléréalité a rappelé être mère de quatre enfants, et a été secouée par ces images troublantes, qui reprennent les codes du sadomasochisme, et impliquant des enfants.

« La sécurité des enfants doit être tenue avec la plus haute considération et toute tentative de normaliser la maltraitance des enfants de quelque nature que ce soit, ne devrait pas avoir sa place dans notre société, » a-t-elle tweeter, le dimanche 27 novembre.

Kim dit apprécier le geste de Balenciaga de supprimer la campagne et les excuses présentées, pensant que la marque comprend la gravité du problème et veillera à ce que cela ne se reproduise plus, mais cela ne l’empêche tout de même pas de réfléchir à la suite de sa collaboration avec la maison de mode.

 » En ce qui concerne mon avenir avec Balenciaga, je réévalue actuellement ma relation avec la marque, en la basant sur leur volonté d’accepter la responsabilité de quelque chose qui n’aurait jamais dû arriver au départ, et les actions que je m’attends à les voir prendre pour protéger les enfants, » a-t-elle conclu.

Quelques jours, plus tôt, la marque s’est exprimée sur Instagram, après avoir supprimé la campagne publicitaire, suite au tollé qu’elle a généré.

« Nous nous excusons sincèrement pour l’offense que nos campagnes publicitaires ont pu causer. Nos sacs en forme d’ours en peluche n’auraient jamais dû être avec des enfants. Nous les avons immédiatement supprimées de nos plateformes, » a écrit la marque.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Sam Sarah Devilus
Par Sam Sarah Devilus Rédactrice
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.