Colombie : huit policiers tués dans un attentat à la bombe 

Witson Beaujour
Witson Beaujour
colombie huit policiers tués dans un attentat à la bombe 
Écoutez cet article

Le président Gustavo Petro a condamné une “attaque terroriste” qui a mis à mal les forces de sécurité colombiennes. Cette attaque est la pire menée contre les forces publiques colombiennes depuis que Gustavo Petro a pris ses fonctions début août. Huit policiers ont été tués vendredi dans une “attaque à la bombe” dans le sud-ouest de la Colombie, a annoncé le président du pays sud-américain, Gustavo Petro. 

“Je condamne fermement l’attentat à la bombe qui a tué huit policiers dans la ville de San Luis, dans le département de Huila. En solidarité avec leurs familles”, a-t-il écrit sur son compte Twitter. L’attaque a eu lieu dans une zone rurale située à un peu plus de deux heures de Neiva, la plus grande ville de la province de Huíla. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Un porte-parole de la police a déclaré à l’AFP qu’il s’agissait d’une “attaque contre une patrouille de police” et a précisé que des explosifs avaient été utilisés et que des policiers avaient été “abattus”. Jusqu’à présent, les autorités n’ont pas fourni d’informations sur les auteurs de ces actes. 

Selon une analyse du journal “20 Minutes” par des journalistes d’investigation, le premier président de gauche de l’histoire du pays a déclaré vouloir rompre avec la vieille doctrine de “l’ennemi intérieur” et a remplacé l’ensemble du commandement militaire, y compris la police, le 12 août, en soulignant que sa mission serait désormais de “réduire la violence, la criminalité et d’augmenter de manière significative le respect des droits de l’homme et des libertés publiques”. 

À cette fin, il a souhaité une politique de “paix globale” visant à trouver un compromis avec les trafiquants de drogue qui sévissent dans le pays et à mettre fin au conflit armé qui dure depuis près de 60 ans. Il offre notamment des “avantages juridiques” aux membres de la plus puissante bande criminelle du pays, la famille Golf, en échange de leur reddition.  

Outre les négociations en cours avec les trafiquants de drogue, M. Petro reprend les pourparlers de paix avec l’Armée de libération nationale (ELN), la dernière organisation de guérilla reconnue en Colombie, qui se finance également par le trafic de drogue.” Ces événements sont l’expression d’une perturbation manifeste d’une paix globale. J’ai demandé aux autorités de se déplacer dans la zone afin de reprendre les enquêtes”, a tweeté le président. 

 

Facebook Comments

TAGGED:
Partagez cet article
Witson Beaujour
Posté par Witson Beaujour
Witson Beaujour, journaliste-rédacteur, chanteur, musicien et mécanicien industriel. Passionné de reportages, de documentaires et de lecture.