Coupe du Monde 2022 : la sanction d’André Onana selon Remy Ngolo

Gabriel Emmanuel
Gabriel Emmanuel  - Rédacteur
coupe du monde 2022  la sanction d'andré onana selon remy ngolo

Mise à l’écart face à la Serbie, le gardien titulaire des Lions Indomptables a été sanctionné pour son comportement par le sélectionneur Rigobert Song. Le célèbre journaliste camerounais, Remy Ngolo a fait le point sur la situation.

Pour des raisons disciplinaires, le gardien de l’Inter Milan a été écarté du groupe, après avoir eu un désaccord avec l’entraîneur Rigobert Song. Très informé de la sélection camerounaise, Remy Ngolo a donné des explications sur la décision de l’entraîneur. Selon le journaliste, André Onana voulait donner des leçons à Rigobert Song.

- Advertisement -
Ad imageAd image

« Pendant le débrief du match contre la Suisse, on a Onana qui a touché 61 ballons dont 26 à l’extérieur de la surface, et sur les 26, bien évidemment Nkoulou se retrouve derrière lui et il devient le milieu de terrain. Ce que Rigobert Song n’apprécie pas. Et maintenant, la veille du match (contre la Serbie, Ndlr), c’est-à-dire hier, on fait une mise en place tactique. Onana lui voudrait que ça soit tel ou tel défenseur qui soit titulaire ou qu’on joue de telle ou telle façon. Et il parle comme ça à Rigobert Song devant des joueurs. Rigobert Song se sent humilié. Puisque non seulement il y a les voix qui s’élèvent, Onana lui-même prend immédiatement la décision de dire qu’il sort en faisant semblant d’être blessé. Une blessure qui n’est constatée ni par le docteur ni par le Kiné et lui, il dit qu’il quitte la tanière des Lions. » , a fait savoir Remy Ngolo sur RFI.

Le président de la Fecafoot Samuel Eto’o est impuissant face à une telle situation, car en décidant de laisser la sélection, André Onana comptait sur le soutien du président.

« Quelques instants après, non seulement, il laisse son coach sans pouvoir demander des excuses et il va se présenter chez Samuel Eto’o, son protégé qui cependant est président de la Fédération au niveau de l’hôtel. Samuel Eto’o se retrouve donc entre le marteau et l’enclume et ne peut pas faire que son sélectionneur soit mis en minorité et il faut bien qu’il y ait de l’autorité. Raison pour laquelle quand Onana a décidé de partir, on lui a dit : Vous pouvez partir.», a-t-il déclaré.

La sélection camerounaise a toujours des difficultés avec son vestiaire lorsqu’il est question de grande compétition internationale. Le Fecafoot sort officiellement de son silence et sanctionne le comportement du gardien.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article