MUSIQUE

« Déception », une réalisation de Tayoo en collaboration avec Staniski  

Après « Lanmou biza », un track à succès réalisé en featuring avec Baky, Tayoo poursuit son petit bonhomme de chemin dans l’industrie musicale haïtienne. Toutefois, la diva veut aller bien au-delà de notre marché. A cet effet, récemment, la jeune chanteuse a délivré « Déception », une nouvelle vidéo. Le track est une collaboration avec le grand producteur français d’origine guadeloupéenne, Staniski. 

Bien souvent, en amour, certains investissent leurs âmes pour le bonheur de leurs relations, croyant que le sentiment qui les animent est réciproque chez l’être aimé. Parfois, ces gens-là se fourrent le doigt dans l’œil et finissent par être déçus. C’est le cas pour Tayoo dans « Déception ». Après avoir tout misé sur son partenaire, ce dernier lui tourne le dos, laissant derrière lui un lot de promesses envoûtantes !  

« Ak ki kè w leve w ale ou kite m ap kriye 

Malgre tout janm sipliye w, ou pa vire gade 

M ap mande èske w bliye tout pwomès ou te fè m… » Balance Tayoo d’entrée, avec une voix douce et imposante, avant de se lancer dans un refrain truffé d’amertume : 

« M pèdi lonè m. M pèdi respè m, entegrite m, idantite m 

M pèdi tout vi mwen nan ou paske m te kwè w t ap retrouve w nan mwen. Oh baby (2 fwa) 

M pèdi lanmou » 

 La plupart d’entre nous ont déjà subi au moins une déception amoureuse. Si Tayoo a écrit la première verse ainsi que le refrain de cette chanson, sans difficulté, avec une harmonie parfaite, Mainy, un ami de Staniski qui vit en France (qui est chanteur lui aussi), a écrit la deuxième en Français. Une chose qui est, sans doute, bénéfique pour Tayoo.  

Advertisements

Travailler avec Staniski, une confirmation pour Tayoo 

Au début de sa carrière, beaucoup sont ceux qui ont identifié l’immense talent qui se trouve en Tayoo, suite à ses multiples prestations aux différentes activités culturelles organisées à Léogane, sa ville natale. Ces révélations se sont confirmées, par la suite, en 2016, lorsque la jeune chanteuse, âgée de 17 ans à l’époque, a participé au concours de chant organisé par la radio Amikal FM. Elle a remporté le troisième prix. Puis, en 2018, lors de sa participation au concours dénommé podium quartier. 

Par la suite, elle a enfanté son premier track, en collaboration avec le rappeur Rozo-G intitulé « Viktim deja », un featuring avec le rappeur Baky titré « Lanmou biza », qui, selon elle, lui a positionnée sous le feu des projecteurs de la HMI et « J’ai peur », en novembre 2021. Jusque-là, quoique Tayoo avait pleinement confiance en elle et en ce qu’elle fait, travailler avec le célèbre Staniski et réaliser « déception » s’avère être une sorte d’attestation de sa potentialité, pour Tayoo. « Sincèrement, avant, je ne pensais pas avoir le talent pour réaliser avec un si grand producteur qui a travaillé avec tant d’artistes de renoms ». Nous a confié la jeune chanteuse qui soufflera sa 23èmebougie d’anniversaire le 4 février prochain.  

Pour sa part, Conrad Gustave, le responsable de ce projet, nous a informé que cette réalisation est un très grand pas pour le jeune label Focus Entertainment (qui travaille avec Tayoo depuis en 2019) qui s’est donné pour mission d’exposer le talent des jeunes à la vue de tout le monde.  

Satisfait, Staniski se dit prêt à revivre l’expérience  

« Déception », une réalisation de Tayoo en collaboration avec Staniski

« Déception est un lien entre Martinique, Guadeloupe et Haïti. C’est une chanson remplie de lourde désillusion, triste et mélancolique. C’est un exercice que j’affectionne particulièrement car, musicalement, j’adore les mélodies en mineures ; ce qui m’a permis de faire cette magnifique musique pour Tayoo. La mélodie était très inspirante et chargée d’émotions que je n’ai pas pu m’empêcher de mettre mon âme sur cette chanson […]. Focus Entertainment, Conrad et moi, nous avons décidé de renouveler l’expérience car la vibe est bien passée entre nous et Tayoo est une artiste que j’affectionne car elle est pure émotionnelle, à l’écoute et très talentueuse… » 

Plus loin, le producteur avance qu’il ne doute point que dans quelques années Tayoo pourrais faire partie des grandes chanteuses au top niveau. « Elle a tout pour devenir une grande artiste car elle a l’humilité, la sagesse et la voix émotionnelle pour réussir. Il faut donc continuer à travailler et ne rien lâcher ! ” A-t-il précisé. 

Rappelons que Staniski est l’un des plus grands producteurs de la caraïbe. Il a travaillé avec des grands musiciens notamment ceux du groupe Kassav, Leïla Chico, le chanteur martiniquais Sael et l’haïtien Oswald (qu’il avait réuni sur un track inédit), pour ne citer que ceux-là. 

Facebook Comments

Peterson Dorsainvil
Peterson Dorsainvil est journaliste, écrivain, slameur et amoureux fou des lettres. En quête de moi-même, je fais de ma plume ma boussoule dans ce monde désorienté.