La FJKL exige aux forces de l’ordre de reprendre le contrôle du Palais de Justice occuper par les Bandits 

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
Photo : Leonora Baumann / UN / MINUJUSTH, 2018
Écoutez cet article

La Fondation Je Klere (FJKL) demande aux autorités de la Police National d’Haïti et des Forces armées d’Haïti à mettre en œuvre des mesures nécessaires, en vue de déloger les bandits armés qui occupent les locaux du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince, depuis le vendredi 10 juin 2022. 

En effet, dans un communiqué, portant la date du mardi 14 juin 2022, la FJKL enjoint les Forces de Police et les Forces Armées d’Haïti à tout entreprendre pour déloger les bandits au local du Palais de Justice et du bâtiment du CTPEA, protéger les archives du tribunal, récupérer les biens de l’Etat et ses Magistrats en possession des bandits et à rétablir les Magistrats assis et debout dans leurs bureaux. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

La FJKL juge inacceptable que le Palais de justice soit utilisé éventuellement par les bandits comme cachette pour les personnes kidnappées ou lieu de torture, de ce fait, la FJKL demande à  la PNH  et les FAD’H à faire montre de leur capacité à remplir leur mission en cette occasion où la justice  Haïtienne est en jeu, ajoutant que  « l’ordre public suppose le respect  obligatoire de règles qui touchent à l’organisation générale de l’Etat, à la sécurité et la sûreté publiques, la morale publique aux droits et aux libertés essentielles de chaque individu ». 

En outre, La Fondasyon Je Klere (FJKL), réclame aux autorités de l’Etat les mesures appropriées pour respecter et faire respecter les droits à la vie, à la sécurité à la tranquillité publique, à la paix publique, au déplacement, en un mot, pour la restauration de l’Etat de droit.
 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.