LITTERATURE

La France lance un nouveau prix littéraire : Le Goncourt des détenus

Par un protocole d’accord signé le lundi 14 Mars dernier entre Éric Dupond-Moretti et Roselyne Bachelot-Narquin, respectivement ministre de la Justice et ministre de la Culture en France, un nouveau prix littéraire a été instauré : il s’agit du prix Goncourt des détenus.

Ce prix littéraire permettra aux détenus d’une trentaine de pénitenciers sélectionnés de voter pour leur livre favoris, parmi les quinze retenus au préalable par l’Académie Goncourt. Le gagnant sera dévoilé le 15 décembre prochain au Centre national du livre. Ce dernier assure de financer l’achat et l’acheminement des livres sélectionnés dans les pénitenciers.

Par l’instauration de ce nouveau prix littéraire, les deux ministères tendent à renforcer l’accès de la population carcérale aux différentes formes de pratiques culturelles, l’inciter à la lecture, ainsi que réaffirmer le rôle de la culture dans le dispositif de réinsertion des détenus.

Advertisements

Selon la ministre de la Culture, cette initiative vient rapprocher le monde de la création littéraire et celui de l’univers carcéral ; deux mondes dit-elle, considérés à tort comme éloignés, soulignant les liens étroits entre certains chefs-d’œuvre littéraire et le drame de la détention.

« Ce prix donne l’opportunité d’intéresser les gens à ce fait social qu’est l’incarcération. Toute initiative qui attire l’attention de nos concitoyens sur cette “ville invisible”, comme je l’avais surnommée, apporte quelque chose », a déclaré le romancier et académicien Philippe Claudel, suite à l’annonce de ce prix Littéraire. Il a enseigné pendant de nombreuses années en prison et cette expérience a inspiré plusieurs de ses romans.

La lecture a été désignée Grande cause nationale de l’année 2022 par le président de la République, Emmanuel Macron.

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.