L’Association Inter Américaine de la Presse condamne le meurtre d’un autre journaliste en Haïti

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice  - Rédacteur
l'association inter américaine de la presse condamne le meurtre d'un autre journaliste en haïti

L’Association Inter Américaine de la presse a condamné le meurtre du journaliste Fritz Dorilas, le huitième tué cette année en Haïti. L’organisation a souligné l’insécurité dans laquelle travaillent les communicants dans le climat de violence généralisée qui frappe le pays actuellement.

Fritz Dorilas, co-animateur de l’émission du samedi « Le droit, la loi et la justice », sur Radio Megastar, a été assassiné le 5 novembre dans la commune de Tabarre, au nord-est de la capitale haïtienne, Port-au-Prince. Dorilas a été abattu près de chez lui par des individus armés lors d’affrontements entre gangs, selon les informations rapportées.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Cependant, d’autres informations indiquaient que le journaliste avait été expulsé de force de son domicile de Carradeux puis exécuté pendant la fusillade. Mais la police n’a pas encore confirmé les faits.

Le nouveau président de l’Association Inter Américaine de la presse Michael Greenspon, directeur mondial des licences d’impression et de l’innovation à The New York Times Company, New York, États-Unis, a condamné le crime contre le journaliste et a réitéré l’engagement et la solidarité de l’organisation avec ses collègues haïtiens.

Le président du Comité de l’association sur la liberté de la presse et de l’information, Carlos Jornet, a ajouté :  » Nous continuons à regretter les crimes contre les journalistes cette année sanglante dans notre région. Jornet, directeur journalistique de La Voz del Interior, en Argentine, a exhorté les autorités à enquêter sur les mobiles du crime et à administrer la justice. Il a ajouté que « le manque de justice encourage encore plus les violents ».

Le meurtre de Dorilas s’ajoute aux crimes de sept autres journalistes haïtiens cette année. Ce sont : Romelson Vilcin, Radio Télé Zénith, assassiné le 30 octobre ; Tess Garry, Radio Lebon FM, 24 octobre ; Frantzsen Charles, FS News, et Tayson Lartigue, Tijèn Jounalis, 11 septembre ; Maxiben Lazarre, Rois des infos, 23 février ; Wilguens Louissaint, contributeur à divers médias numériques, et Amady John Wesley, radio Écoute FM, 6 janvier 2022.

En 2022, 39 journalistes et personnels des médias ont été assassinés dans 10 pays des Amériques : 19 au Mexique, 7 en Haïti, 3 au Honduras, autant en Colombie ; 2 en Équateur et un au Guatemala, au Chili, au Brésil, au Paraguay et aux États-Unis, respectivement.

L’Association interaméricaine de la presse est une organisation à but non-lucratif dédiée à la défense et à la promotion de la liberté de la presse et d’expression dans les Amériques. Il est composé de plus de 1 300 publications de l’hémisphère occidental et est basé à Miami, en Floride, aux États-Unis.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Par Mackendy Filderice Rédacteur
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.