JUSTICE

Le CSPJ se dit préoccupé sur la délocalisation du Palais Justice de P-au-P vu l’insécurité qui règne au Bicentenaire 

Dans le souci de réanimer le système judiciaire haïtien, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) a rencontré le Doyen du tribunal civil de Port-au-Prince, Me Bernard Saint-vil ainsi que les juges chargés respectivement pour instruire sur les affaires de Jovenel Moïse et Me Monferrier Dorval aux fins de préciser leur agenda pour la poursuite de la certification desdits dossiers et de parler sur l’insécurité au Bicentenaire.
 

Dans une société où il y a des individus, l’État est seule autorité compétente pour assurer la sécurité physique de ces personnes et garantir la protection de leurs biens privés. Mais depuis plus d’une décennie, la population haïtienne fait face à une vague insécurité (sauve qui peut) où même ceux qui entourent de ses gardes du corps sont affaiblis par des gangs armés, voir pour les pauvres malheureux. 

Au cours de cette rencontre, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire et les magistrats ont discuté sur la délocalisation du Palais de Justice de Port-au-Prince pour cause d’insécurité qui provoque la paralysie des activités quotidiennes de cette institution et la terreur au Bicentenaire. 

Par ailleurs, dans le but de juguler certains problèmes au sein de ladite institution, le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince par le biais de madame le bâtonnier Marie Suzy Legros a exhorté l’actuel gouvernement haïtien ” de passer de la parole aux actes, en délocalisant ledit Tribunal “. 

Advertisements

” Le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince est contraint de solliciter des avocats, dans un premier temps, de discontinuer toute activité au niveau du Palais de Justice, de ne plus participer aux assises criminelles spéciales prévues pour désengorger les centres de détention de la capitale avant toute décision concertée en assemblée générale extraordinaire “, lit-on dans cette note. 

En guise de réponse, selon ce qu’a rapporté le ministre de la Justice et de Sécurité Publique Me Berto Dorcé a Juno7, le dossier de délocalisation du Palais de Justice de Port-au-Prince pour l’instant est en phase d’analyse au MJSP afin de trouver un local qui peut recevoir tous les bureaux des magistrats ainsi que le conseil de l’ordre, dans un bref délai. 

Il faut souligner que suite à l’insécurité qui pagaille au Boulevard Harry Truman, les audiences correctionnelles qui ont l’habitude d’organiser au tribunal civil de ce ressort ont eu lieu de préférence cette année au Tribunal de Paix de Section Sud de P-AU-P. 

Facebook Comments

Stevinsonne Jeune
Stevinsonne JEUNE, journaliste et rédacteur. Étudiant finissant en sciences juridiques à l'Université d'État d'Haïti Praticien en Droit au sein du tribunal de paix de Delmas.