ART

Les sculptures de Woodly Caymitte exposées à l’Ambassade d’Haïti aux États-Unis

Photo : Facebook Woodly Caymitte

Le 18 mai dernier, Haïtiens et étrangers ont été présents dans les locaux de l’ambassade d’Haïti à Washington, pour une célébration de la fête du bicolore haïtien. L’occasion pour l’ambassade de présenter les sculptures de quelques héros de l’indépendance d’Haïti, réalisées par des artistes du terroir.  

Lors de cette cérémonie de commémoration du 219ème anniversaire du drapeau Haïtien, les sculptures de 3 artistes Haïtiens retenus, suite à un concours organisé par l’ambassade en amont, ont été exposées dans la salle de réception de cette dernière, et elles y resteront. Parmi ces sculptures, celles de Woodly Caymitte sont exposées. 

Les sculptures de Woodly Caymitte exposées à l’Ambassade d’Haïti aux États-Unis

Dans un entretien avec NetAlKole Media, Woodly Caymitte (Filipo),  sculpteur des bustes de Jean Jacques Dessalines et Henri Christophe, souligne avoir choisis de sculpter ces héros, parce que ce sont eux qui ont lutté pour l’indépendance d’Haïti. Dessalines est le père de cette nation et Christophe était un visionnaire progressiste pour elle, a-t-il déclaré.  

Celui qui a déjà réalisé diverses sculptures dont celle de Modeste Testas, une ancienne esclave, exposées à Bordeaux en France, raconte que voir ses œuvres exposées à l’ambassade de son pays est une fierté et un pas pour sa carrière. 

Les sculptures de Woodly Caymitte exposées à l’Ambassade d’Haïti aux États-Unis

Advertisements

“Ce projet représente les héros de l’indépendance d’Haïti donc c’est une joie, une fierté, un honneur et surtout un pas en plus pour ma carrière de sculpteur. Divers ambassadeurs qui verront ces œuvres me connaîtront. Cela montre ma notoriété dans le secteur et apporte des ouvertures” a-t-il poursuivi.  

L’ancien étudiant de l’École nationale des arts (Enarts), qui est sculpteur professionnel depuis 2015, enseigne son art à cette même école et le fait également avec des non-voyants Haïtien. Il est question de leur faire développer leur âme afin d’apprendre à sculpter. 

“Je crois que moi aussi, certaines fois je suis aveugle quand je travaille, j’y mets mon âme et tout ce que je reçois comme énergie. Je veux, avec cette expérience, aller dans une autre dimension avec eux qu’ils sachent qu’on ne sculpte pas seulement avec les yeux”, a conclu l’artiste. 

Les 3 sculptures exposées sont celles de Mitchel Mompremier qui a réalisé le buste de Toussaint Louverture, Berthony Seize pour Sanite Belair et Catherine Flon, et Woodly Caymitte pour Jean Jacques Dessaline et Henri Christophe. 

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.