LITTERATURE

L’Islande est le pays avec le plus grand nombre d’écrivains et de livres publier  

180ème dans la liste des pays ayant une forte population, mais 1er dans celle des pays avec plus de bibliophiles. En effet, l’Islande compte plus d’auteurs, plus de livres publiés et plus de livres lus par personnes que n’importe quel autre pays. 

 ” Ad ganga med bok I maganum” est un dicton Islandais qui se traduit par “Tout le monde donne naissance à un livre” ou encore “Chacun a un livre dans le ventre” et la population de ce pays semble suivre ce dernier à la lettre. 

Avec 340 000 habitants, l’Islande est le seul pays où on est sûr qu’un islandais sur 10 a publié ou aura à publier un livre. Toute nation qui compte autant d’auteurs publiés ne manquera sûrement pas de lecteurs !! Chaque année, 65% des Islandais achètent au moins un livre et 70% en empruntent un à la bibliothèque, avec en moyenne 1,1 million de livres empruntés soit 3 livres par habitant.  

Les écrivains Islandais abordent tous les sujets : Saga moderne, poésies, livres pour enfants, fictions littéraires, érotiques, romans policiers. Ces derniers sont les plus appréciés et les plus vendus dans ce pays nordique. Si pour certains quand il fait froid et qu’il pleut l’important est de siroter un chocolat chaud en faisant une lecture, la plupart des Islandais écrivent. 

“Nous sommes une nation de conteurs. Quand il fait sombre et froid, nous n’avons rien d’autre à faire. Mais surtout, après l’indépendance acquise en 1944, la littérature a permis au pays de se forger une identité loin du Danemark qui l’avait occupée.” a déclaré Solvi Bjorn Sigurdsson, un romancier local. 

Plusieurs raisons expliquent pourquoi les Islandais lisent et écrivent autant : L’Islande est un pays où il fait assez froid et où les heures de clarté sont pratiquement inexistantes à certaines périodes de l’année. Donc, les habitants passent beaucoup de temps à la maison, et pour gérer autant d’heures enfermées, la lecture et l’écriture sont les meilleurs moyens. 

Le passé de ce pays : L’Islande, a été créé par des Vikings qui ont quitté la Norvège au IXe siècle pour fonder une nouvelle nation. Tradition narrative et besoin d’écrire se sont alors imposés à des exilés, qui en avaient vraiment besoin pour mieux exister et se sentir en vie. 

Advertisements

Les guerres et la colonisation ont joué un rôle important dans cette culture de lecture et d’écriture : besoin de raconter ce qui s’est passé, de laisser un message, une trace ou encore une histoire. 

Un décor propice à la création et l’inspiration : l’Islande est fondamentalement une nation de paysans, avec des veillées, des lectures et des transmissions par le conte. En hiver, quand les champs étaient inaccessibles pendant six mois et que les bateaux ne partaient pas à la pêche, ils ont logiquement basculé vers l’écriture, et donc la lecture a expliqué Eric Boury, le traducteur de la plupart des grands auteurs actuels. 

Être enfant de la balle : être élevé dans une famille de lecteurs et d’écrivains, toujours voir ses parents dans leur monde Littéraire, et être entouré de livres à la maison, pousse les enfants Islandais à lire et aux fils des ans à écrire également. On retrouve la phrase : les enfants n’écoutent pas ce que vous dites, mais font ce que vous faites. 

Si dans d’autres pays les écrivains rêvent encore de pouvoir vivre de leurs œuvres, en Islande ils vivent plutôt bien et certains reçoivent même un salaire du gouvernement tous les mois.  

Ce salaire, auquel s’ajoutent les avantages du droit d’auteur, complète l’idée que tous les écrivains ne peuvent pas vivre uniquement de leurs revenus de la vente d’un livre, en particulier dans un pays à faible population même si elle lit beaucoup. A partir de cette base, il a été décidé de récompenser les auteurs pour les heures investies dans la création d’un manuscrit.  

Reykjavik a été nommée ville de la littérature par l’Unesco 2011. C’était à l’époque, la cinquième ville à recevoir cet honneur, et la première de langue native non anglaise. Mais ce prix a lui a été décerné pour les sagas, ces récits du Moyen Age écrits entre les XIIe et XIVe siècles, témoignages qui ont réussi à traverser les âges. Elles ont beaucoup inspiré Tolkien pour sa trilogie “Le Seigneur des anneaux.” L’Islande dépasse la France qui se vante toujours d’avoir un très grand nombre d’écrivains et de lecteurs.

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.