SOCIÉTÉ

Malgré la crise, Haïti célèbre timidement Guédé   

Le deuxième jour du « guédé », en Haïti pour célébrer le Jour des Morts, a été réduit à son expression minimale ce mardi dans les cimetières de la capitale en raison de la crise de violence que connaît Haiti. 

 Le groupe radical de policiers appelé Fantom 509, qui a provoqué des émeutes ces deux dernières années, a annoncé l’organisation d’une manifestation à Port-au-Prince pour ce mardi, bien qu’il n’y ait pas eu pour le moment d’altercations. 

Advertisements

Cependant, au Cimetière de Port-au-Prince, ce qui était hier un flot de personnes était aujourd’hui une arrivée discrète de visiteurs au cimetière. Là, l’endroit le plus fréquenté était les abords de la grande croix noire qui marque la première inhumation du cimetière, principal et lieu de culte de cette fête vaudou. 

Cette année, en raison de la violence et de la montée spectaculaire des bandes armées et de l’insécurité dans la capitale haïtienne, la célébration de Guédé n’a pas été comme d’habitude comme les années precedentes. 

Facebook Comments

Ravensley Boisrond
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia