Société: Les types d’orgasmes et comment les atteindre

Longtemps considéré comme un mystère par les hommes, l’orgasme féminin reste difficile à appréhender. Moins mécanique, il semble dépendre d’une panoplie de facteurs clés, qui, une fois réunis, parviennent à offrir à la femme un plaisir indescriptible. En sachant que dans une relation amoureuse, l’attention, la communication et le partage sont de mise, il est nécessaire que les deux partenaires s’investissent pour accéder à une vie sexuelle harmonieuse. Pour lever le voile sur les secrets de l’orgasme féminin, découvrez les types d’orgasmes qui existent et les bons gestes pour les atteindre.

Contrairement aux hommes pour lesquels l’orgasme peut être aisément atteint, les femmes restent souvent frustrées après l’acte. En effet, la croyance selon laquelle l’orgasme coïtal peut satisfaire les deux partenaires crée un fossé entre les deux sexes et empêche les femmes d’atteindre le plaisir. Si certaines habitudes permettent aux femmes d’atteindre l’orgasme plus rapidement, d’après le média Healthline, il existe 5 types d’orgasmes qui peuvent être obtenus de manières différentes. Éclairages.

Les 5 types d’orgasmes

Saviez-vous qu’il existait 7 parties du corps qui procurent un plaisir intense à une femme ? Pour mieux connaître le plaisir féminin, il est primordial de s’informer sur les types d’orgasmes qu’un homme peut procurer à sa conjointe :

– L’orgasme clitoridien

Comme son nom l’indique, l’orgasme clitoridien provient par stimulation du clitoris. Aussi appelé “bouton de rose”, cet organe est exclusivement conçu pour apporter du plaisir à la femme. Il contient près de 8000 terminaisons nerveuses et constitue la zone la plus sensible du corps d’une femme. L’orgasme clitoridien provoque des pulsations au niveau du clitoris et engendre une sensation de plaisir intense qui dure quelques secondes.

– L’orgasme vaginal

Les avis divergent entre ceux qui considèrent qu’il n’existe pas d’orgasme vaginal et ceux qui pensent que chaque femme est différente et a ses propres préférences en matière de sexualité. Selon le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue, l’orgasme vaginal est rare, mais peut s’apprendre au fil du temps “Plus la femme apprend à muscler, à tonifier les muscles du périnée, plus cela lui permettra d’accéder à l’orgasme vaginal”, explique-t-il. Ce type d’orgasme est profond et engendre une véritable jouissance chez la femme.

– L’orgasme anal

L’orgasme anal peut entrainer des contractions au niveau du sphincter anal. La lubrification est essentielle pour éviter de ressentir de la douleur, indique Coralie Trinh Thi, auteur de “Osez la sodomie”. Très innervé, l’anus peut provoquer un orgasme singulier.

– La combinaison orgasmique

Lorsque le vagin et le clitoris sont tous deux stimulés simultanément, un orgasme des plus explosifs peut avoir lieu. Dans ce sens, combiner la pénétration et la stimulation clitoridienne sont considérées comme une méthode infaillible pour accéder au Saint Graal.

– Les zones érogènes

Les oreilles, les tétons, le cou ou encore l’entrejambe sont autant de zones érogènes à explorer pour garantir un plaisir unique à la femme. Pour certaines, des caresses et des baisers sur ces zones alimentent le désir et favorisent la satisfaction sexuelle.

Les bons gestes pour aboutir à l’orgasme

Le clitoris : cet organe dédié au plaisir

Le clitoris est un petit organe qui regorge de terminaisons nerveuses. Situé au sommet de la vulve, il est recouvert d’un capuchon. Pour stimuler le clitoris, il est conseillé d’humidifier cette zone afin d’éviter un inconfort potentiel. Le cunnilingus est le meilleur moyen de procurer un orgasme clitoridien. Certaines femmes préfèrent les mouvements de langue circulaires, tandis que d’autres affectionnent les coups de langue légers. En sus, la stimulation du clitoris peut s’obtenir par des caresses lorsqu’il est lubrifié au préalable. Pour garantir l’orgasme, il faut y aller crescendo, avec des mouvements de plus en plus intenses et rapides. Il est conseillé d’être à l’écoute du langage corporel de la femme pour contrôler la vitesse et l’intensité des mouvements.

Le vagin : un orgasme complexe

On entend souvent parler du point G, une zone du vagin située à 3 cm de l’entrée et qui favorise la montée du plaisir. Mais en réalité, il semblerait que cet orgasme provienne de la stimulation interne du clitoris. Certaines positions comme la position d’Andromaque favorisent ce type d’orgasme. Il existe d’ailleurs 5 positions sexuelles qui vous assurent d’atteindre l’orgasme plus facilement.

Quid de l’orgasme anal

L’orgasme anal est plus répandu chez les hommes que chez les femmes. Toutefois, une femme peut ressentir une excitation importante lors de la stimulation anale, puisque cette zone contient de nombreuses terminaisons nerveuses. Néanmoins, une lubrification est nécessaire pour dilater l’anus.

Allier les simulations pour accroître le plaisir

Pour faire monter une femme au septième ciel, combiner les stimulations clitoridienne et vaginale semble être une astuce infaillible. Ajouter à cela des préliminaires pendant lesquelles les zones érogènes sont sollicités, et la femme obtiendra un plaisir intense.

La communication reste la clé d’une sexualité épanouissante

On ne cesse de le répéter : le plaisir ressenti sous la couette est étroitement corrélé à la qualité de la communication au sein d’un couple. Nul n’est doté d’une capacité à anticiper les désirs et les fantasmes de l’autre. De ce fait, la transparence est de mise pour améliorer les ébats sexuels et satisfaire les envies de son/sa partenaire. Encourager, évoquer ses attentes, guider l’autre pendant l’acte sexuel et prendre en considération ses désirs ne feront que décupler le plaisir.

Par ailleurs, n’hésitez pas à expérimenter de nouvelles positions et à accueillir les idées de l’autre avec bienveillance. Toutefois, si votre conjoint vous propose une expérience sexuelle qui vous rebute, soyez honnête et ne cédez pas à ses envies si vous ne le souhaitez pas réellement. Faites-lui part de vos peurs et de vos appréhensions. Vous l’aurez compris : la communication est un facteur primordial pour garantir un épanouissement sexuel au sein du couple.

Les étapes d’un orgasme

Durant un orgasme, la femme ressent des contractions rapides qui peuvent se concentrer dans le vagin, l’utérus ou encore l’anus. Selon une étude scientifique, la zone pelvienne peut subir de 3 à 15 contractions pendant l’orgasme. Mais il ne s’agit que d’une estimation et chaque femme expérimente son plaisir de façon spécifique. Selon le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue et auteur du livre A vous le 7ème ciel, voici les étapes clés qui mènent à la jouissance féminine :

– La phase d’excitation

L’envie de faire l’amour se manifeste et engendre un certain nombre de mécanismes dans le corps. Le cœur commence à battre de plus en plus fort, la tension s’élève et les tissus érectiles commencent à se remplir.

– La montée du plaisir

Lorsque les tissus érectiles se dilatent sous l’effet de l’excitation, les organes sexuels deviennent sensiblesune sensation de chaleur se manifeste et le cœur s’accélère et bat très rapidement.

– La lubrification vaginale

Le vagin se lubrifie naturellement sous l’effet du plaisir pour favoriser la pénétration.

– La phase en plateau

Lorsque les organes sexuels sont à l’apogée de l’excitation, les glandes de Bartholin prennent le relais en libérant un liquide plus muqueux.

– L’orgasme

La montée du plaisir est maximale et la respiration s’accélère jusqu’à ce que des contractions rythmiques ne se produisent au niveau du périnée. La femme peut être envahie par une sensation de plaisir dans tout le corps pendant quelques secondes.

– La détente

Suite à l’orgasme, les tissus érectiles se libèrent de leur sang et muscles du périnée se relâchent. Une sensation de plénitude s’installe et le corps se détend pendant un moment.

 

Credit:  https://www.santeplusmag.com

CP: rtve

Facebook Comments
%d blogueurs aiment cette page :