JUSTICE

Un couple indien poursuit leur fils et son épouse en justice pour ne pas avoir fait d’enfants 

photo : 7sur7.be
Listen to this article

Une affaire inhabituelle : La semaine dernière, Sanjeev et Sadhana Prasad un couple indien de l’état du nord de l’Uttarakhand, ont déposé une plainte devant le tribunal contre leur fils unique et sa femme, car ces derniers n’ont toujours pas procréé après six années de mariage et ne semblent pas vouloir le faire. Ils exigent d’ici un an un petit fils ou une compensation de 50 millions de roupies, selon le quotidien Times of India. 

“Mon fils est marié depuis six ans, mais ne prévoit toujours pas de bébé. Au moins, si nous avions un petit-enfant avec qui passer du temps, notre douleur deviendrait supportable.” 

S’est plaint Sanjeev qui, avec sa femme, accusent leur fils et son epouse de harcèlement mental. 

L’affaire ne semble pas seulement une question d’enfants mais aussi d’argent, car ils ont déclaré avoir épuisé toute leurs économies pour élever et éduquer leur fils, et lui payer une formation en pilotage aux Etats-unis.  

Shrey Sagar (le fils) est rentré en Inde en 2007, mais a perdu son emploi et ils ont dû le soutenir financièrement pendant plus de deux ans. Les parents lancent alors un ultimatum au couple : un bébé d’ici un an ou le remboursement de leur investissement. 

Advertisements

Les 50 millions de roupies soit 615.000 euros réclamée comprennent le coût d’un somptueux mariage dans un hôtel cinq étoiles, une voiture de luxe d’une valeur de 76.000 euros et le paiement de la lune de miel du couple à l’étranger et 62.000 dollars pour la formation de pilote. 

“Nous avons également dû contracter un prêt pour construire notre maison et nous traversons maintenant de nombreuses difficultés financières. Nous sommes également perturbés psychologiquement car nous vivons seuls” a expliqué le couple, qui souligne avoir arrangé le mariage de leur fils en 2016, dans l’espoir d’avoir un petit-fils avec lequel jouer pendant leur retraite. 

Leur avocat Arvind Kumar affirme que la plainte sera examinée par un tribunal du nord de l’Inde le 17 mai prochain, tout en soulignant que la plainte est déposée à cause de la cruauté mentale que fait subir cette situation au couple Sanjeev et Sadhana Prasad. 

Shrey Sagar et Shubhangi Sinha n’ont pas souhaité faire de commentaires à ce sujet. 

Click to download NetAlkole News App Free

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.