SANTÉ

19 iuin, Journée mondiale de la drépanocytose et qu’est-ce que c’est ?  

19 iuin, journée mondiale de la drépanocytose et qu'est ce que c'est

Le 19 juin est la journée mondiale de sensibilisation à la drépanocytose. Cette journée internationale de sensibilisation est observée chaque année pour accroître les connaissances et la compréhension du public sur la drépanocytose et les défis rencontrés par les patients, leurs familles et les soignants. 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que la drépanocytose touche près de 100 millions de personnes dans le monde et que plus de 300 000 enfants naissent chaque année avec cette maladie. 

La drépanocytose peut survenir chez toutes les races, mais elle est plus fréquente chez les Afro-Américains et les Hispaniques. 

La drépanocytose (SCD) est un groupe de troubles sanguins généralement hérités des parents d’une personne.  Le type le plus courant est connu sous le nom d’anémie falciforme (ACS).  Il en résulte une anomalie de l’hémoglobine, une protéine porteuse d’oxygène, présente dans les globules rouges. 

L’HISTOIRE 

Le premier rapport moderne sur la drépanocytose remonte peut-être à 1846, où l’autopsie d’un esclave en fuite exécuté a été discutée. 

Advertisements

En 2006, l’Organisation mondiale de la santé et en 2008, les Nations Unies ont reconnu la drépanocytose et ont marqué le 19 juin comme la Journée mondiale de sensibilisation à la drépanocytose. 

La drépanocytose (SCD) est le trouble sanguin héréditaire le plus courant, caractérisé par des globules rouges en forme de « faucille » qui peuvent s’agglutiner, empêchant par la suite l’apport de sang et d’oxygène au corps.  Les symptômes courants comprennent les crises de douleur (douleur grave), l’infection, l’anémie et les dommages aux organes du foie, des poumons, du cœur, des reins et de la rate. 

La drépanocytose (SCD) est le trouble sanguin héréditaire le plus courant, caractérisé par des globules rouges en forme de « faucille » qui peuvent s’agglutiner, prévenir par la suite l’apport de sang et d’oxygène au corps.  Les symptômes courants comprennent les crises de douleur (douleur grave), l’infection, l’anémie et les dommages aux organes du foie, des poumons, du cœur, des reins et de la rate. 

Quelle est la durée de vie d’un drépanocytaire ? 

Les progrès dans la prise en charge de la maladie ont permis d’accroître significativement l’espérance de vie moyenne des personnes atteintes de drépanocytose : elle est aujourd’hui de plus de 40 ans alors qu’elle était inférieure à 20 ans avant les années 1980 

Facebook Comments

Ravensley Boisrond
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia