75 personnes tuées en plaine par des bandits, l’ONU appelle l’État haïtien à agir 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
source image : Image 7
Écoutez cet article

L’Organisation des Nations-Unies (ONU) a appelé les autorités locales à prendre des mesures drastiques pour stopper l’insécurité grandissante ainsi que ses géniteurs – les bandits. À travers son bureau en Haïti, l’organisation s’était déjà prononcée sur le chaos qui hante la Plaine du Cul-de-sac depuis le 24 avril dernier suite aux affrontements entre les gangs « 400 mawozo » et « Chen mechan ». 

L’ONU révèle avoir recensé au moins 75 morts qui découlent des combats armés en plaine dont des femmes et enfants. En plus des 68 blessés qui ont été listés, 9000 personnes ont été contraintes de fuir leurs logements pour se réfugier ailleurs loin des échanges.  

- Advertisement -
Ad imageAd image

Dans un communiqué publié vendredi 6 mai 2022 portant la signature de Béatrice Niboroga – Cheffe de la communication stratégique et de l’information publique, et porte-parole du Bureau intégré des Nations-Unies en Haïti (BINUH) – l’ONU a aussi évoqué la détérioration de la situation sécuritaire et des droits de l’homme dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, causé par des affrontements violents entre gangs rivaux à Cité Soleil, Martisssant, Croix-des-Bouquets, Tabarre,… 

L’influence de ses délinquants armés a poussé les établissements scolaires, les petits commerces et les entreprises, a fermé leurs portes. Plusieurs dizaines de maisons sont aussi incendiées par ses derniers. 

En rappel, le BINUH avait déjà dénoncé dans un communiqué plus tôt cette semaine l’enrôlement des enfants dans les gangs suite à la diffusion d’une vidéo amateur mettant en avant un enfant d’une dizaine d’années armé d’un galil, applaudi par des gangsters plus âgés.  

Actuellement la Police Nationale d’Haïti (PNH) est à pied d’œuvre pour déloger les hommes de « 400 mawozo » et de « Chen mechan » de leur fief respectif à Croix-des-Bouquets et à Croix-des-missions. La vie reprend timidement en plaine mais l’incertitude rôde encore dans l’âme des résidents. 

REDACTION : Pooshy Rosana 

COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 2022 

 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.