À la classe politique haïtienne de demander une intervention militaire en Haïti, avance le Canada

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana  - Rédacteur
À la classe politique haïtienne de demander une intervention militaire en haïti, avance le canada

Le Canada ne fera aucune intervention militaire en Haïti sans une demande de la classe politique haïtienne, a fait savoir le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

“Le Canada n’interviendra pas militairement en Haïti, à moins que tous les partis politiques de ce pays ne l’approuvent”, a-t-il indiqué.

- Advertisement -
Ad imageAd image

M. Trudeau avance que sans un consensus entre les partis politiques en Haïti sur la question, aucune force militaire n’interviendra sur le territoire national. Toutefois, le gouvernant canadien a manifesté son intérêt à aider Haïti dans la guerre contre l’insécurité qui fait particulièrement depuis ces derniers mois.

Le gouvernement haïtien avait nécessité une intervention militaire internationale pour combattre les gangs qui bloquaient l’accès au carburant et aux fournitures essentielles en plein milieu d’une épidémie de choléra, mais aucun pays leader des Nations-Unies ne s’était réellement porté volontaire, particulièrement depuis les interventions de la Russie et de la Chine sur le cas d’Haïti.

Les États-Unis souhaite que le Canada prenne les commandes d’une telle opération militaire, mais Ottawa a préféré présenter d’autres alternatives pour aider le pays. “Le Canada est très ouvert à l’idée de jouer un rôle important, mais nous devons avoir un consensus haïtien”: les déclarations du Premier ministre Trudeau.

Il a indiqué – lors d’une réunion dimanche dernier avec la ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly, à Djerba en marge du sommet de la Francophonie en Tunisie – que le Canada travaillait de concert avec la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et des acteurs de tous les partis politiques haïtiens pour obtenir un consensus sur l’aide de l’internationale. Selon M. Trudeau, “la demande du gouvernement haïtien n’est pas suffisante, il faut l’implication d’autres acteurs politiques”.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Pooshy Rosana
Par Pooshy Rosana Rédacteur
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.