Affaire Carl Murat Cantave : Marie Ginette Lundy n’aura droit qu’à une simple compensation pour avoir été agressée physiquement ? 

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
affaire carl murat cantave marie ginette lundy n'aura droit qu'à une simple compensation pour avoir été agressée physiquement
Écoutez cet article

L’ex-sénateur départemental, Carl Murat Cantave,  s’est présenté le mecredi 8 juin 2022, par devant le Parquet de Port-au-Prince, accompagné de ses avocats, afin de répondre à des accusations d’agression physique contre Marie Ginette Lundy, sa servante. Un conseil de substitut formé des Magistrats : Charles Norgès, Unide Legerme et Albrt, ont traité l’affaire. 

L’ancien parlementaire, Carl Murat Cantave, n’avait pas répondu à la première invitation du Parquet de Port-au-Prince, qui a été programmée le lundi 6 juin 2022, afin de répondre aux accusations portées contre lui. Cependant ce dernier qui, avait décliné l’invitation était convoqué pour une seconde fois ce mercredi 8 juin 2022. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

En effet, après plusieurs heures de débats et de plaidoiries, les commissaires invitent les parties de trouver une conciliation à l’amiable. Une décision qualifiée d’une « Bonne » décision de la part de l’ancien président de l’assemblée nationale, Me Osner Févry, soulignant qu’une compensation sera accordée à Madame Lundy, promptement. 

 » Dès la semaine suivante, on offre une compensation humanitaire à la dame, pour avoir rendu ses services à la famille Cantave, depuis plus de dix ans », a affirmé, Me Févry, précisant que cette somme ne sera pas un dédommagement ». 

Par ailleurs, l’avocat de Carl Murat Cantave a déclaré que cette affaire sera classée sans suite.  » Tôt ou tard on va s’entendre », a souligné l’homme de la loi. 

Cependant, l’ancien parlementaire, de son côté dit avoir été victime d’un vaste complot visant à assassiner son caractère, estimant que ce complot n’est ni fondé ni justifié,  » le certificat médical de Madame Lundy, ne révèle aucune trace d’agression physique », ajoute-t-il. 

Pour sa part, Me Arnel Remy, avocat de la plaignante, a informé que si les parties ne parviennent pas à trouver une entente à l’amiable, dans un délai de trois jours, alors l’affaire sera transférée par devant le tribunal correctionnel. 

À rappeler que Carl Murat Cantave est accusé d’avoir agressé physiquement une dame ayant travaillé avec lui, à titre de servante, pendant plusieurs années.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.