Affrontement des gangs armés à Cité-Soleil: Le Mgr Leroy Mésidor demande où sont passés les autorités gouvernementales

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
Affrontement des gangs armés à Cité-Soleil: Le Mgr Leroy Mésidor demande où sont passés les autorités gouvernementales
Écoutez cet article

Le Premier ministre Ariel Henry, lors de son allocution le 7 juillet dernier, avait clairement dit que son gouvernement allait travailler afin de résoudre le problème de l’insécurité dans le pays. Cependant, depuis le vendredi 8 juillet 2022, il y a une guerre des gangs à Cité-Soleil, causant la mort de plusieurs citoyens de la population civile, et le gouvernement actuel reste indifférent face à cette situation. De ce fait, l’évêque de Port-au-Prince, Monseigneur Leroy Mésidor exhorte les autorités gouvernementales à prendre leurs responsabilités.

A travers une note publiée le mardi 12 juillet 2022, consultée par la rédaction de Netalkole Média, l’homme religieux décrit aux autorités gouvernementales la situation précaire dans laquelle les habitants de Cité-Soleil sont confrontés depuis la semaine dernière, à cause de l’ampleur de la violence des gangs armés, le Mgr Leroy Mésidor, inquiet pour l’avenir du pays, demande à l’Etat de s’élèver à la hauteur de sa tâche, ce dernier qui ne fait rien pour combattre l’insécurité dans la société haïtienne.

- Advertisement -
Ad imageAd image

“Une fois de plus, nous nous sentons interpellés et nous sommes inquiets quant à l’avenir du pays. Nous en appelons à la conscience humaine, chrétienne et patriotique des uns et des autres en particulier à la responsabilité des autorités de l’État pour qu’elles s’élèvent à la hauteur de leur tâche”, peut-on lire dans cette note portant la signature du Mgr Leroy Mésidor, appelant à la conscience responsables des membres des représentations diplomatiques pour que la clameur de ce peuple meurtri ne les laisse point indifférents.

Cette structure de l’Église catholique se dit contre les attaques des gangs armés dans les quartiers de Cité-Soleil, et de certaines zones de la capital, causant de nombreuses victimes au sein de la population civile. ” Les corps des individus tués au cours des affrontements sont abandonnés dans les rues et les habitants respirent encore l’odeur des morts”, déplore l’homme religieux, qui se demande quand les actes de banditisme, vont-elles s’arrêter, à quoi consiste la proximité des pays dits amis d’Haïti et à quoi servent les diverses rencontres internationales sur la situation d’Haïti.

Par ailleurs, Mrg Mesidore s’interroge sur la provenance de ces armes et ces munitions qui alimentent l’activité des gangs dans le pays. “Comment peuvent-elles aussi facilement passer les contrôles douaniers et être acheminées à leurs destinataires ? À qui profite cette violence qui risque d’anéantir l’avenir du peuple ? Comment, dans ce contexte, restaurer l’autorité de l’Etat ?“, demande l’Évêque de Port-au-Prince, Mgr Leroy Mésidor.

“Le peuple est en droit d’attendre une action immédiate de la part des Forces de l’Ordre pour le désarmement des bandes illégales, peu importe leur appui politique ou économique”, soutient cette juridiction ecclésiale.

Facebook Comments

Partagez cet article
Mackendy Filderice
Posté par Mackendy Filderice
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.