CARIBBEAN NEWS

Alerte : un Haïtien de 40 ans tué à coups de machettes par 3 militaires dominicains  

alerte un haïtien de 40 ans tué à coups de machettes par 3 militaires dominicains

Identifié comme Amarmando, un ressortissant haïtien de 40 ans a été tué par balles et à coups de machette en République dominicaine. Les auteurs de l’acte : un groupe de 7 individus, dont 3 frères – des militaires en uniforme. 

Le drame est survenu dans la province de Bahoruco. La victime, décédé des suites de ses blessures, travaillait avec le président de l’Association des agriculteurs de cette communauté, Tirzo Rodríguez. 

Lors des faits huit maisons ont été incendiées dans la zone de la Rosa, section de Majagual, dans la municipalité de Galván. 

Les soldats dominicains impliqués dans l’assassinat tragique d’Amarmando se sont identifiés comme Papilin, Roberto et Valentín Montero. Ils ont déménagé de la municipalité de Vallejuelo, province de San Juan, pour commettre leur malfaisance, informe le journal dominicain Listin Diario. 

Advertisements

Le sinistre fait suite à une altercation entre deux jeunes haïtiens et le père des militaires. Celui-ci avait reçu un coup de pierre au bras dimanche dernier, dans l’après-midi. En représailles, les trois soldats dominicains, supportés par d’autres individus, ont attaqué les Haïtiens qui ont été obligés de prendre la fuite pour sauver leur peau. Et malheureusement, une victime a été quand même recensée. 

Tirzo Rodríguez, chef paysan dominicain, a témoigné qu’« il n’y avait pas de problème pour en arriver là. Les soldats voulaient faire ça, et ont brûlé pratiquement 8 maisons puis tué l’Haïtien – qui était l’un de ses ouvriers. ».  

 « Et ils sont tellement téméraires que, me connaissant, ils ne m’ont même pas salué ou parlé. C’est-à-dire qu’on aurait pu être victime aussi », a déclaré Rodríguez, précisant que personne n’est d’accord avec ce vagabondage.

Facebook Comments

Ravensley Boisrond
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia