Ariel Henry ne veut pas organiser les élections, déclare Eric Jean-baptiste 

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
L'assassinat d'Éric Jean Baptiste condamné par le Premier ministre Ariel Henry
Écoutez cet article

Le secrétaire général du RDNP, Eric Jean Baptiste, a déclaré ce jeudi 5 mai 2022, à l’émission “Le rendez-vous avec Assad Volcy” que le premier ministre Ariel Henry fait tout pour ne pas réaliser les élections afin d’être le seul chef du pouvoir après le départ des dix (10) Sénateurs restants. Du coup, il demande à la population de contrecarrer ce projet. 

Le chef du gouvernement, Dr Ariel Henry, qui avait pour mission de réaliser les élections en Haïti afin de renouveler le personnel politique pour que le pays puisse retourner aux normes démocratiques suite à l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse dans la nuit 6 au 7 juillet 2021. Près de 9 mois sont déjà passés et les objectifs principaux ne sont toujours pas atteints. Une situation qui soulève plusieurs hommes politiques, dont Eric Jean Baptiste. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

En effet, ce jeudi 5 mai 2022, à l’émission “Le rendez-vous avec Assad Volcy”, le secrétaire général du Rassemblement des démocrates nationaux progressistes a affirmé que le neurochirurgien veut à tout prix garder le pouvoir. Pour y arriver, selon M. Jean Baptiste, le premier ministre fait passer le temps pour arriver au deuxième lundi du mois de janvier 2022, a fait savoir le secrétaire général du RDNP qui qualifie le chef du gouvernement de “monstre”. 

“Il serait un monstre à la tête du pays, étant seul détenteur de tous les pouvoirs”, a déclaré Eric Jean Baptiste avant d’ajouter que tous les pouvoirs seront concentrés entres les mains du premier ministre, ce qui serait une mauvaise chose pour le pays. 

“Pour l’instant, il a beaucoup de pouvoirs entre ses mains, mais pas tous les pouvoirs. Au moins, il ya 10 élus qui sont là, donc il ya certaines choses qu’il ne sera pas en mesure de faire”, dit-il avant de préciser que: “aprè 1/3 Sena fin ale, se ap Baryè Lib”. 

En outre, l’entrepreneur dit que cet affrontement entre les groupes gangs au cours des dernières semaines font partie des stratégies du gouvernement actuel pour garder le pouvoir le plus longtemps que possible. Il critique le silence du premier ministre Ariel Henry, qui selon lui est complice de cette guerre des gangs qui fait rage dans le pays, notamment dans la commune de La Croix-des-Bouquets. 

“Quand un gouvernement fait silence face à ses citoyens qui se font tuer tous les jours sur son territoire, c’est sans nulle doute une complicité”, a déclaré Eric Jean Baptiste, précisant après le départ des 10 Sénateurs, l’administration d’Ariel Henry va créer un gouvernement d’extrême-droite, un gouvernement qui ne sera pas le fruit des élections. 

“Il est clair que c’est la population qui doit prendre des dispositions pour dire halte-là, pour contrecarrer le plan du Dr Ariel Henry qui est de garder le pouvoir”, conclut l’entrepreneur Eric Jean Baptiste. 

REDACTION : Mackendy FILDERICE 

COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 2022

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.