Ariel Henry renouvelle ses sentiments de solidarité envers la population du Grand Sud  

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
Ariel Henry fè konnen se pat pwoblèm gaz ak lavi chè ki te met moun yo nan lari vre 
Écoutez cet article

Les Départements du Grand Sud d’Haïti ont été durement touchés par un tremblement de terre de magnitude 7,2 sur l’échelle de Richter, le 14 août 2021. Ce tremblement de terre a causé la mort a plus de 2 200 personnes et près de 13 000 personnes ont été blessées. Plusieurs infrastructures et 130 000 maisons se sont effondrées 

Ce 14 août 2022 marque une année depuis le passage de cette tragédie, le samedi  14 août 2021 vers les 8h 30 am, et en ce jour tristement mémorable, le Premier ministre Ariel Henry renouvelle ses sentiments de solidarité envers la vaillante population du grand’Sud, à l’occasion du premier anniversaire du terrible tremblement de terre qui a dévasté cette région, profitant du moment pour rappeler à toutes et à tous que son gouvernement ne ménage ni efforts ni sacrifices pour continuer à accompagner les victimes de cette catastrophe. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

“Nous nous réjouissons des résultats déjà réalisés par les principaux acteurs sur le terrain, dans leur champ d’actions respectif”, écrit le Chef du gouvernement haïtien, ajoutant que lui et son gouvernement avons aussi élaboré le Plan de relèvement et de reconstruction du grand Sud, conformément aux normes d’urbanisation et d’aménagement du territoire cadrant avec les Objectifs de développement durable à l’horizon de 2030, avec le support des partenaires internationaux. 

Rappelons que Suite à cet événement plus de 1000 familles ont reçu une aide d’urgence, plus de 700 femmes ont reçu un soutien pour reprendre leurs activités commerciales plus de 400 agriculteurs ont reçu un soutien pour la relance agricole et plus de 500 femmes ont reçu un soutien psychosocial, par des organisations internationales. 

Un an après le tremblement de terre et alors qu’une partie du pays est en proie à la guerre entre bandes armées, la reconstruction n’avance guère dans le sud, l’un des plus vulnérables du pays et où des milliers de personnes se sont retrouvées sans abri.
Le 16 février, la conférence internationale des donateurs pour la reconstruction de la Péninsule Sud s’est tenue à Port-au-Prince, promettant 600 millions de dollars pour démarrer la reconstruction, soit un tiers des 2 000 millions attendus. 

1 515 millions de dollars ont été demandés pour les secteurs sociaux, 197 millions pour le secteur productif, 172 millions pour les infrastructures et 94 millions pour les secteurs transversaux pour les quatre suivants. 

 

Facebook Comments

Partagez cet article
Mackendy Filderice
Posté par Mackendy Filderice
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.