ACTU

Assassinat de Jovenel Moïse : L’ex sénateur John Joël Joseph devant la justice américaine

assassinat de jovenel moïse l'ancien sénateur john joël joseph devant la justice americaine 

John Joel Joseph l’ex-Sénateur haïtien a comparu pour la première fois le lundi 9 mai 2022, devant la cour fédérale de Miami, selon les dossiers judiciaires. L’homme politique haïtien a été extradé de la Jamaïque vers les États-Unis vendredi pour faire face à des multiples accusations portées contre lui, dans l’assassinat du président Jovenel Moïse, survenu le 7 juillet 2021. Il risque une peine d’emprisonnement à perpétuité.   

“Un ancien sénateur haïtien fait face à des accusations aux États-Unis liées à l’assassinat l’année dernière de l’ancien président haïtien Jovenel Moïse”, ont déclaré les autorités de la justice américaine. 

En effet, Selon une plainte pénale, L’ancien membre de la 49e Législatur haïtienne et d’autres, dont une vingtaine de citoyens colombiens et plusieurs citoyens haïtiano-américains doubles, ont participé à un complot visant à kidnapper ou à tuer le président haïtien. 

Celui qui avait siégé au Parlement haïtien de 2009 à 2015 a accepté d’être détenu avant son procès devant un juge fédéral de Miami, déclarant à un juge d’instruction que ” Je fais confiance au système judiciaire américain”. Même quand le procureur fédéral, Andrea Goldbarg, avait déjà demandé au juge de le retenir avant le procès en raison de deux facteurs, qui sont : Le risque de fuite et le danger pour la collectivité. 

L’ex-parlementaire haïtien, incarcéré au centre de détention fédérale à Miami, risque une peine d’emprisonnement à vie, si les faits qui lui sont reprochés sont justifiés. 

Advertisements

Joseph a été identifié par plusieurs sources des enquêteurs du Bureau fédéral des investigations (FBI) et du Département de la sécurité intérieure des Etats-Unis, comme un suspect clé dans l’assassinat du président Jovenel Moïse. Joseph a été arrêté en Jamaïque en janvier avec sa femme et ses deux fils.

En mars, il a accepté d’être extradé vers les États-Unis. Pendant ce temps, sa famille a demandé l’asile en Jamaïque, mais il n’était pas clair si le gouvernement de l’île des Caraïbes l’a accordé. 

Selon un rapport de la police nationale d’Haïti l’année dernière, au moins une personne a identifié Joseph comme l’un des dirigeants accusés d’avoir comploté l’assassinat de Jovenel Moïse. La source a déclaré que Joseph avait payé en espèces pour les voitures de location que les suspects utilisaient et les rencontrait avant le meurtre. 

John Joël Joseph est l’un des 40 suspects arrêtés dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de l’ancien président Jovenel Moïse, et le troisième à être extradé vers les États-Unis pour faire face à des accusations alors que la procédure en Haïti languissait, avec au moins deux juges démissionnant de l’affaire. 

Les deux autres suspects récemment extradés vers les États-Unis sont l’homme d’affaires haïtiano-chilien Rodolphe Jaar, arrêté en République dominicaine en janvier, et l’ex-soldat colombien Mario Antonio Palacios, arrêté en Jamaïque en octobre. 

Facebook Comments

Mackendy Filderice
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.