NETALKOLE

Des produits se font rares et leurs prix grimpent

Écoutez cet article

 

La corruption en Haïti touche presque tout, la situation du pays favorise de nombreuses dérives. Les entrepreneurs à tous les niveaux se font une fortune au détriment des clients.

Rien ne peut être stable en Haïti, quand il ne s’agit pas d’une rareté de pétrole, ce sont des produits de consommation qui deviennent rares, au cours des trois derniers mois, les produits pétroliers ont remporté la palme dans la catégorie rareté.

Les entrepreneurs à tous les niveaux se font une fortune au détriment des clients. Les céréales Hyde Park étaient d’une grande rareté au cours du mois de juillet 2021. Revenues sur les étagères de certains super marché, le nouveau stock a carrément un goût différent.

La très populaire boisson énergétique Toro, est un autre cas de figure très intéressant. Il y a quelques années, il y avait une rareté du produit. De retour sur le marché, le bidon a perdu 90 ml et personne n’a rien osé dire alors que le nouveau bidon passait automatiquement à 50 gourdes, une augmentation de 10 gourdes à l’époque. 

C’est aussi le cas des bières Prestige et Guiness. Les deux dernières semaines, ces bières était d’une telle rareté et qu’à leur retour, la bouteille de Prestige passe de 75 gourdes à 100 gourdes et de 100 gourdes à 125 gourdes pour la Guiness. Sans oublier aussi le Coca-Cola dont le bidon est passé de 50 à 60 gourdes.

Advertisements

Le premier problème de la société haïtienne, c’est que personne ne respecte quoique ce soit. Les prix sont fixés arbitrairement et les consommateurs se taisent. Parfois, ceux qui ont le courage de parler sont menacés par les vendeurs qui les traitent de tous les noms.

Le transport est en perpétuelle mutation de prix, les chauffeurs accusent la rareté d’essence. On parle à nouveau de rareté de produit.

La crise de la rareté de pétrole agit sur tout, le coût des denrées augmente et l’Haïtien vit son quotidien dans l’improvisation. En Haïti, on ne fait pas de budget, rien n’est réellement prévisible. Au moment même où vous prenez le taptap, le prix de la course augmente.

La situation du pays, aussi chaotique qu’elle est, joue quotidienne à favoriser la fuite de ses valeurs. Comment demander à un employé percevant quinze mille gourdes de salaires de vivre avec quand tous les prix augmentent au quotidien ?

Il est évident d’observer cette migration massive des Haïtiens vers l’étranger, car le pays est en phase de devenir un danger pour l’Haïtien en soi. Rien ne garantit l’avenir, on vit un quotidien d’aventure dans l’inquiétude, dans le risque et l’incertitude. Les Haïtiens eux même favorisent les conditions critiquent qu’ils vivent aujourd’hui.

Revital Lynch
Ray est un jeune web entrepreneur et journaliste évoluant dans le monde du multimédia. Il est un passionné de la technologie et de ses sciences connexes.

    Tu pourrais aussi aimer

    Plus dans:NETALKOLE