Environ 200 personnes ont été tuées au cours du premier trimestre de 2022, selon le RNDDH  

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
source image : AyiboPost
Écoutez cet article

La violence ne chôme pas à travers le pays. Le Réseau national de défense des droits humains affirme qu’environ 200 morts violentes ont été enregistrées de janvier à avril 2022, selon les déclarations de Marie Rosie Auguste Ducena, lors d’une activité dénommée « Les vendredis de la plateforme », ce vendredi 29 avril. 

En effet, la responsable du programme de la RNDDH, Mme Marie Rosie Auguste Ducena a énuméré un bilan des morts violentes causé par l’insécurité qui fait rage dans le pays, spécialement dans la région métropolitaine. “Rien qu’au premier trimestre de 2022, près de 200 personnes ont été tuées”, a déclaré la responsable du programme  Ducena, avant d’ajouter que “sur cette liste, figurent plus d’une dizaine de policiers”.  

- Advertisement -
Ad imageAd image

Selon la responsable, pour ces trois premiers mois, les cas de kidnapping sont considérablement à la hausse, certaines fois, plus d’une dizaine de gens se sont enlevés en une journée, ce qui est du niveau record, affirme Ducena, précisant que dans la majorité de ces cas, les kidnappeurs ont toujours violé les otages. “A côté des femmes et des filles séquestrées, des hommes, ont eux aussi fait les frais”, dit la responsable de la RNDDH. 

À noter que, “Les vendredis de la plateforme” est un espace de débat mensuel, créé par la Plateforme des organisations haïtiennes des droits humains. 

REDACTION : Mackendy Filderice 

COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.