États-Unis : Google annonce des mesures de protection sur les déplacements de ses utilisateurs 

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
Écoutez cet article

Suite à la décision rendue par la Cour Suprême, la compagnie américaine a annoncé ce vendredi, en cas de visite d’une clinique spécialisée dans les avortements, les données de localisation des utilisateurs seraient automatiquement supprimées. 

Après l’annulation de l’arrêt Roe v. Wade de 1973, plusieurs États ont déjà interdit le droit à l’avortement sur leur territoire. Pour protéger les déplacements des utilisateurs d’un smartphone, Google a pris la décision d’effacer dans l’historique de déplacement toute localisation dans des établissements sensibles. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

« Si nos systèmes identifient qu’une personne s’est rendue dans un établissement (sensible), nous supprimerons ces entrées de l’historique de localisation peu après leur visite », a déclaré dans un communiqué, Jen Fitzpatrick, une vice-présidente de l’entreprise. 

Outre les cliniques spécialisées dans les avortements, les centres d’hébergement en cas de violence domestique, les cliniques spécialisées dans la perte de poids ou encore les centres de désintoxication, sont également concernés par cette décision de Google. 

Depuis l’annulation de l’arrêt de 1973, les gouvernements locaux peuvent interdire ou autoriser le droit à l’avortement sur leur territoire. Les États conservateurs n’avaient pas mis du temps à faire entrer vigueur des lois interdisant l’interruption volontaire de grossesse. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Mackendy Filderice
Posté par Mackendy Filderice
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.