L’administration de Biden permet aux personnes bénéficiaires d’un TPS de voyager  

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
Reuters
Écoutez cet article

L’Administration de Biden a éliminé les restrictions dont l’administration de Donald Trump avait pris concernant les voyages des personnes bénéficiaires du statut Protéger Temporaire (TPS), dans un communiqué publié ce jeudi 1 juillet 2022. 

Les Services de citoyenneté et d’immigration (USCIS en anglais) mettent à jour le manuel politique de l’USCIS, dans l’objectif d’aborder le mécanisme approprié d’autoriser les personnes titulaires d’un TPS de voyager et les façons dont ces voyages peuvent affecter leur admissibilité à l’ajustement du statut temporaire, en vertu de l’article 245(a) de la loi sur l’immigration de la nationalité (INA). 

- Advertisement -
Ad imageAd image

En effet, selon ce communiqué pour être admissible à l’ajustement du statut en vertu de loi sur l’INA (art245a), un non-citoyen doit avoir été inspecté et admis ou inspecté et mis en liberté conditionnelle aux États-Unis, à moins d’être exempté de cette exigence. Le 7 juin 2021, La Cour suprême a confirmé l’interprétation selon laquelle un non-citoyen qui entre aux États-Unis sans avoir été inspecté et admis ou inspecté et mis en liberté conditionnelle, et qui bénéficie par la suite du TPS, ne satisfait généralement pas à cette exigence. D’après la note L’USCIS met à jour ses directives pour refléter la décision de la Cour suprême. 

L’USCIS met également à jour l’effet des voyages autorisés par un bénéficiaire du TPS sur l’admissibilité à l’ajustement du statut en vertu de la loi sur l’INA (art245a). Le 20 août 2020, l’USCIS a adopté une décision du Bureau des appels administratifs en matière de Z-R-Z-C- comme politique de l’agence. 

L’affaire Z-R-Z-C- a statué que “traiter les bénéficiaires du TPS qui ont été libérés en liberté conditionnelle à leur retour d’un voyage autorisé en vertu de l’INA 244 L’adoption de cette participation en tant que position politique de l’agence a considérablement changé la position de l’agence sur l’effet des voyages et retours autorisés aux États-Unis par les bénéficiaires du TPS. 

 L’affaire Z-R-Z-C- a également jugé que le fait d’être “inspecté et admis” après un voyage autorisé par le TPS ne constitue pas une inspection et une admission aux fins d’ajustement du statut en vertu de l’INA 245a).

L’USCIS a examiné son interprétation de l’autorité législative pertinente et l’effet des voyages autorisés par le TPS sur l’admissibilité à l’ajustement du statut, et le 1er juillet 2022, a annulé sa désignation de Matter of Z-R-Z-C- en tant que décision adoptée. 

“L’USCIS met à jour ses directives pour clarifier que les bénéficiaires du TPS qui voyagent temporairement à l’étranger, avec le consentement préalable des États-Unis. Le ministère de la Sécurité intérieure (DHS), et qui reviennent conformément à cette autorisation préalable, peuvent être inspectés et admis dans TPS à leur retour, à quelques exceptions près. Les bénéficiaires du TPS que le DHS a inspectés et admis au TPS après ce voyage autorisé sont “inspectés et admis” aux fins de l’ajustement de leur statut en vertu de l’INA 245(a) et de l’INA 245(k). Cela est vrai même si le bénéficiaire du TPS était présent sans admission ni libération conditionnelle lorsqu’il a été initialement accordé au TPS”, peut-on lire dans ce communiqué. 

Par ailleurs, L’USCIS met également à jour ses directives sur la façon dont il autorise les bénéficiaires du TPS à voyager conformément aux Modifications diverses et techniques sur l’immigration et la nationalité de 1991 (MTINA). L’USCIS introduit un nouveau formulaire, l’autorisation de voyage TPS (formulaire I-512T) pour autoriser un tel voyage.

Facebook Comments

TAGGED: ,
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Posté par Mackendy Filderice
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.