Gotabaya Rajapaska démissionne finalement, sous fortes pressions populaires

Jacky Chery
Jacky Chery
gotabaya rajapaska démissionne finalement, sous fortes pressions populaires
Jagran Josh
Écoutez cet article

Près d’une semaine après les violentes manifestations à la capitale srilankaise, Colombo, Gotabaya Rajapaska a finalement remis sa démission ce jeudi 14 juillet à travers un courriel adressé au parlement.

Le Chef d’Etat srilankais qui s’était exilé depuis vendredi 8 juillet, suite aux manifestations qui ont pris d’assaut le palais présidentiel, a envoyé sa démission au parlement, a annoncé le président du parlement, Mahinda Yapa Abeywardana. « Gotabaya a légalement démissionné », dit-il aux journalistes.

- Advertisement -
Ad imageAd image

À Colombo, des membres de la population ont célébré la démission de Rajapaska qui a été dans la ligne de mire de la population srilankaise depuis près de trois mois où il était accusé d’être le principal responsable de la crise socio-économique du pays, notamment l’inflation et les pénuries de carburant et des denrées alimentaires.

« C’est une victoire monumentale et historique pour tous les Srilankais. Gotabaya et Mahinda Rajapaksa n’allaient jamais démissionner. C’est nous, les citoyens srilankais, en exerçant notre droit de manifester pacifiquement, qui les avons chassés. Et nous allons continuer, pour créer un meilleur Sri Lanka », s’est confié un manifestant à RFI.

L’ancien Chef d’Etat qui avait fui Sri Lanka en compagnie de sa femme et deux gardes du corps, ils s’étaient rendus aux Iles Maldives avant de rejoindre Singapour où il a envoyé sa démission au parlement srilankais. Selon des informations provenant de la sécurité srilankais, la destination finale de Gotabaya Rajapaska serait les Émirats arabes unis.

Facebook Comments

Partagez cet article
Jacky Chery
Posté par Jacky Chery
Follow:
Étudiant en Communication Sociale et en Sciences Juridiques à l'UEH, également Journaliste-redacteur à Netalkole Media. Un passionné de l'écriture et de la lecture.